Corps et âme (2017)
Blue My Mind (2017)
The Charmer (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
One Step Behind the Seraphim (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

EXPLOITANTS Roumanie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le Ministère de la Culture roumain réorganise le réseau des cinémas d'État

par 

- L'initiative du ministère pourrait conduire à la réouverture et la rénovation de dizaines de cinémas partout en Roumanie

Le Ministère de la Culture roumain réorganise le réseau des cinémas d'État

Après l'annonce de son projet de réorganiser le Centre national de la cinématographie roumain et de préparer une nouvelle loi sur le cinéma avant octobre 2016 (lire l'article), le nouveau ministre de la Culture Vlad Alexandrescu s'attaque à un des problèmes les plus urgents pour le secteur du cinéma roumain : le dépérissement des cinémas détenus par l'État. Ce réseau de salles, administré par l'entreprise d'État RomâniaFilm (qui répond au Ministère de la Culture), comprenait en effet dans les années 1990 des centaines de cinémas parmi lesquels seuls 16 sont encore actifs, ce qui fait de la Roumanie le pays européen qui a le moins d'écrans par habitant – malgré l'apparition récente de gros multiplexes.

Pour commencer, le comité de direction à sept têtes de RomâniaFilm va être renouvelé au printemps, et Alexandrescu a précisé que le nouveau comité aurait trois mois pour élaborer une stratégie valide pour remettre sur pied et réouvrir au moins certains des cinémas d'art et d'essai abandonnés, dans un pays où il existe des villes de 80 000 qui n'ont aucun cinéma. À ce problème se rattache celui du piratage, très enthousiaste en Roumanie, mais aussi celui de l'accueil décevant que fait le public local aux productions nationales alors que le monde entier les encense (par exemple, le titre cannois L'Étage du dessous [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Radu Muntean
fiche film
]
de Radu Muntean et Box [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Florin Şerban n'ont pas même dépassé les 6000 entrées en 2015 – lire l'article).

Ce n'est pas la première fois que le gouvernement tente de redonner du souffle à RomâniaFilm – en mars 2014, l'Association pour la promotion du cinéma roumain a lancé la campagne “Sauver le grand écran" pour faire pression sur les autorités et obtenir la rénovation et la réouverture des cinémas en ruine partout dans le pays (lire l'article), mais les choses n'ont pas changé. La nouvelle initiative du Ministère de la Culture est donc un appel aux armes pour les professionnels du cinéma roumain désireux de sauver l'héritage culturel de leur pays. Andrei Rus, le représentant du ministère à la direction du Centre national de la cinématographie, l'a qualifiée de "premier vrai pas vers la normalité", ajoutant qu'en attendant le nouveau comité et son plan d'attaque, le ministère va continuer de négocier avec les collectivités locales, dont dépend pour le moment le destin de plus de 100 cinémas partout en Roumanie.

(Traduit de l'anglais)

San Sebastian Report
Jihlava
Focal Production Value
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss