L'autre côté de l'espoir (2017)
Félicité (2017)
Orpheline (2016)
La Colère d'un homme patient (2016)
Waldstille (2016)
On the Other Side (2016)
Paris La Blanche (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le Cinéma du Réel en vitrine à Paris

par 

- Du 18 au 27 mars, la 38e édition du festival s'immerge dans l'univers du documentaire avec de grands noms à l'affiche

Le Cinéma du Réel en vitrine à Paris
Entre les frontières d'Avi Mograbi

Ouvert par Entre les frontières [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d'Avi Mograbi, la 38e édition du festival Cinéma du Réel démarre aujourd'hui à Paris. Jusqu'au 27 mars, le très riche programme concocté par la directrice artistique Maria Bonsanti (lire l'interview) permettra de prendre le pouls des tendances d'une production mondiale de documentaires en plein essor médiatique.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parmi les 11 longs métrages de la compétition internationale se distinguent cinq productions européennes : The Dreamed Ones [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l'Autrichienne Ruth Beckermann (découvert au Forum de la Berlinale et qui vient de remporter le Grand Prix Diagonale à Graz), l'intime La Deuxième Nuit du Belge Eric Pauwels, Constitution (Dustur [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) de l'Italien Marco Santarelli (dans une prison de Bologne où un moine catholique et un médiateur musulman animent un atelier sur la Constitution italienne), Oleg et les arts bizarres [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l'Espagnol Andrés Duque (centré sur le pianiste russe octogénaire Oleg Nikolaevitch Karavaichuk) et la coproduction franco-syrienne Un assiégé comme moi (Mouhassaron mithli) de Hala Alabdalla (qui tourne autour d'un dîner organisé par un éditeur syrien engagé exilé en France depuis 50 ans). À noter que les autres films sélectionnés sont issus de Russie, des États-Unis, du Vietnam, du Chili et d'Inde.

La compétition internationale des premiers films plonge aussi dans des univers complètement différents avec notamment Ganesh Yourself du Français Emmanuel Grimaud et son robot à l'apparence du dieu qui répond aux questions des fidèles à Mumbai lors de la fête qui lui est consacrée, ou encore Les héritiers de son compatriote Maxence Voiseux au coeur d'une fratrie agricole de l'Artois. Il matrimonio de l'Italienne Paola Salerno s'immerge dans les préparatifs d'un mariage en Calabre, In the Darkness of the Movie Theater I Take Off My Shoes de Cláudia Varejão dans le monde du Ballet national portugais, et la production belge Reveka du duo Christopher Yates - Benjamin Colaux dans le sillage de quatre mineurs boliviens.

Au rayon de la compétition française pointent des titres signés Eugène Green, Christophe Bisson, Alice Diop, Emmanuel Licha, Matthieu Chatelier, Judith Abitbol, Nicolas Hans Martin, Georgi Lazarevski, Catalina Villar, Neil Beloufa et du duo Raphaël Girardot - Vincent Gaullier.

À signaler également des séances spéciales pour The Event de l'Ukrainien Sergueï Loznitsa, Zud [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de la Polonaise Marta Minorowicz, O futebol [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Sergio Oksman
fiche film
]
de Sergio Oskman, Innocence of Memories [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Grant Gee
fiche film
]
du Britannique Grant Gee (fruit d'une collaboration avec l'écrivain turc prix Nobel de littérature Orhan Pamuk qui fera le déplacement à Paris), Here Be Dragons [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de son compatriote Mark Cousins et SebastianO de l'Italien Fabrizio Ferraro, une rétrospective Franco Piavoli, et parmi les multiples invités, les réalisateurs Frederik Wiseman et Nikolaus Geyrhalter.

Bridging the Dragon
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

CASI HECHO Home