Glory (2016)
The Party (2017)
Que Dios nos perdone (2016)
Out (2017)
L'autre côté de l'espoir (2017)
Sage Femme (2017)
Une vie (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FINANCEMENTS Suède

email print share on facebook share on twitter share on google+

L’Institut suédois du cinéma soutient six coproductions internationales

par 

- Parmi les projets soutenus : le film biographique Tom of Finland de Dome Karukoski et le film de danse Darling de Birgitte Stærmose

L’Institut suédois du cinéma soutient six coproductions internationales
Dome Karukoski, un des bénéficiaires des aides de l’Institut suédois pour Tom of Finland

Le premier film en anglais du Finlandais Dome Karukoski, Tom of Finland, sur l’artiste finlandais et pionnier de la création d’images pornographiques gay Touko Laaksonen (lire l’article), sera coproduit en Suède par Anagram Väst. À ce titre, ce portrait d’”un homme en avance sur son temps qui a courageusement fait face a un monde hostile à l’homme homosexuel et ses fantasmes” (pour reprendre les mots des scénaristes Aleksi Bardy, Mila Haavisto et Annika Sucksdorff) produit en Finlande par Helsinki Filmi a reçu 216 000 euros sur les 3,8 millions qu’il coûtera. Les producteurs suédois du film sont Gunnar Carlsson et Emma Åkesdotter Ronge.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L’ Institut suédois du cinéma aidera cinq autres coproductions internationales auxquelles participent des sociétés locales.

Parmi elles, on trouve le film de danse Darling de la Danoise Birgitte Stærmose, qui sera tourné à partir d’un scénario original de l’excellent Kim Fupz Aakeson avec la Danoise Danica Curcic dans le rôle de la ballerine du titre et le Suédois Gustaf Skarsgård dans celui de son chorégraphe de mari. Le film est produit par Marie Gade pour Zentropa Entertainments au Danemark, avec Lizette Jonjic et Madeleine Ekman pour Zentropa Sweden, ce qui a valu au projet 108 000 euros de la part de l’Institut.

Next Door Spy de la Danoise Karla von Bengtson, un thriller animé pour enfants produit par Copenhagen Bombay Rights (Mette Valbjørn Skøtt) sur une fliquette solitaire qui rêve de devenir inspecteur de police. Quand elle déménage dans un nouveau quartier, elle accepte une affaire de vol simple en apparence, mais en fait très compliquée. Les producteurs suédois du film sont Lina Jonsson et Rodrigo Villalobos pour CB Sverige. L’Institut leur a versé 65 000 euros.

Bobbi Jene, de la Danoise Elvira Lind, sera un documentaire sur une danseuse américaine de la troupe Batsheva de Tel Aviv qui décide de quitter la troupe et l’amour de sa vie pour retourner travailler sur ses propres projets aux États-Unis. Le film est produit par Sara Stockman pour Sonntag Pictures avec Mathilde Dedye pour la société suédoise French Quarter Film. Le projet a reçu 40 000 euros. 

Le Norvégien Mats Grorud va quant à lui user pour réaliser The Tower de marionnettes et d’animation en 2D. Le film va suivre le quotidien surréaliste de Warda, une réfugiée de la quatrième génération de 11 ans, dans un camp palestinien. Le film est produit par la chaîne norvégienne Tenk TV (Frode Søbstad) avec la société suédoise d’Annika Hellström, Cinenic Film, qui s’est vue allouer en conséquence 86 000 euros.

Enfin, dans Game Count [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Agnieszka Holland
interview : Zofia Wichlacz
fiche film
]
, Agnieszka Holland racontera l’histoire d’une passionnée de chiens qui vit loin de tout dans la campagne polonaise. Quand ses chiens disparaissent et qu’elle se met à militer pour la cause des animaux, elle devient la suspecte numéro un dans une affaire de meurtre. Le film, produit par Krzysztof Zanussi et Janusz Wachala pour TOR Film, a pour coproducteur suédois Fredrik Zander pour The Chimney Pot Sverige. L’Institut a attribué au projet 86 000 euros.

(Traduit de l'anglais)

Gijon_Home
Film Business Course
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss