Rester vertical (2016)
6.9 on the Richter Scale (2016)
Callback (2016)
Sámi Blood (2016)
Grave (2016)
Belle Dormant (2016)
The Young Lady (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

INDUSTRIE France/Italie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Vivendi s'offre Mediaset Premium

par 

- La maison mère du groupe Canal+ poursuit son implantation en Italie et sa stratégie de croissance tous azimuts dans la diffusion de contenus

Vivendi s'offre Mediaset Premium

Les grandes manœuvres industrielles à l'échelle européenne passent à la vitesse supérieure dans l'univers en pleine mutation des producteurs-diffuseurs de contenus cinématographiques et télévisuels avec le rachat par le groupe français Vivendi (propriétaire entre autres de Canal+) du bouquet italien de télévision payante Mediaset Premium (qui était entre les mains à 89% de Mediaset et à 11% des Espagnols de Telefonica). Cette opération voit aussi Vivendi et Mediaset entrer au capital l'un de l'autre à hauteur de 3,5% et les deux conglomérats ont également annoncé la création à venir d'une plate-forme commune de VoD (Vivendi pilotant déjà CanalPlay en France et Watchever en Allemagne qui comptent respectivement avec 613 000 et 300 000 clients, tandis que Mediaset gère Infinity qui recense 600 000 abonnés).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Avec Mediaset Premium et ses 2 millions d'abonnés, Vivendi s'offre une plate-forme de diffusion TV encore loin du leader du marché italien, Sky Italia (4,7 millions de clients) qui serait pour sa part en train de négocier afin de nouer des partenariats exclusifs (notamment en s'engageant en distribution) avec les plus importantes sociétés de production cinématographiques transalpines. Mais certaines parmi ces dernières sont aussi courtisées par Vivendi...

Ce rachat de Vivendi s'insère dans une stratégie d'expansion très nette vers l'Italie puisque le groupe français a récemment acquis 25% de Telecom Italia. Et si le pacte d'actionnaires qui vient d'être signé limite Vivendi à maximum 5% de Mediaset à l'horizon de trois ans, les précédents ont démontré que Vincent Bolloré, actuel dirigeant du groupe français, est un spécialiste de l'entrée en minoritaire avant une prise de contrôle progressive. Restent néanmoins à voir si la greffe française prendra à terme dans les arcanes d'un marché italien où la dernière tentative d'implantation de Canal+ dans les années 1990, via Telepiu, avait fini en déconvenue en 2003 à l'avantage de Sky.

Face aux géants américains de la diffusion de contenus, Vivendi se renforce actuellement tous azimuts. Sur le socle français de Canal+ (5,9 millions d'abonnés aux offres de TV payante dans l'Hexagone et 11 millions au total dans le monde; et la croissance de la major européenne StudioCanal qui opère en production, acquisition, distribution et ventes internationales de films et de séries TV - lire la news), Vivendi se multiplie aussi bien "défensivement" (via un accord de distribution de beIn Sports qui aspirait les abonnés Canal+ via une guerre des droits sportifs) qu'offensivement (rachat de Dailymotion, prises de participations dans Banijay-Zodiak pour la production audiovisuelle ou encore dans Mars Films pour la production et la distribution cinématographique, etc.). Mais le groupe français fait aussi ses emplettes hors d'Europe puisque Canal+ acheté la semaine dernière AlternaTV, une plate-forme de distribution de chaînes de télévision, principalement d'Amérique latine, destinées notamment aux offres hispanophones des opérateurs de réseaux câblés et de télévision sur Internet implantés aux Etats-Unis.

courgette oscar shortlist
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

suspi_2016_web300x250