Corps et âme (2017)
La Belle et la meute (2017)
The Square (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Spoor (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Norvège

email print share on facebook share on twitter share on google+

The Ash Lad : un héros norvégien sur le grand écran

par 

- Le conte folklorique de Mikkel Brænne Sandemose (budget : 5,8M €) sera tourné en partie à l’étranger

The Ash Lad : un héros norvégien sur le grand écran
L'acteur Vebjørn Enger (© Terje Bendiksby/Scanpix)

L’acteur norvégien Vebjørn Enger, connu notamment pour The Orheim Company [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Arild Andresen (qui a remporté le prestigieux Dragon du meilleur film nordique au Festival international de Göteborg en 2012), a décroché le premier rôle, celui du héros national norvégien Espen Ash Lad, dans le nouveau film de Mikkel Brænne Sandemose, The Ash Lad: In the Hall of the Mountain King (lire l’article), un projet au budget de 5,8 millions d’euros.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le film s’inspire d’un conte folklorique écrit au XIXème siècle par Peter Christen Asbjørnsen et Jørgen Moe. La production est assurée par Synnøve Hørsdal pour Maipo Film, et le tournage va commencer le 18 avril. La troupe comprend également Eli Harboem dans le rôle de la princesse, Synnøve Macody Lund dans celui de la reine, Gard B Eidsvold dans celui du roi et Thorbjørn Harr dans celui du père d’Ash Lad.

”Ash Lad va enfin redevenir un héros pour toute la famille”, a déclaré Sandemose, qui promet un film débordant d’humour, d’aventures, d’émotions fortes et de scènes d’action spectaculaires. Après son premier long-métrage, le film d’horreur Cold Prey III (2010), il a réalisé le film d’action et d’aventures Ragnarok [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2013), qui a gagné deux Amandas du cinéma norvégien dont celui du public.

Le personnage d’Ash Lad a déjà fait l’objet d’un film, notamment celui réalisé par Ivo Caprino en 1960. Cette fois, le scénario imaginé par Aleksander Kirkwood Brown et Espen Enger situe l’action entre 1700 et 1850.  “La réalité de l’époque semble bien aventureuse pour les gens d’aujourd’hui. Elle constitue un cadre parfait pour notre histoire”, estime Sandemose. “À un moment où le public aime de plus en plus les films d’aventures internationaux centrés autour d’un héros, c’est pour moi un privilège de donner vie à un héros norvégien”, a confié le réalisateur à la presse locale. Sandemose va tourner en partie en République tchèque, le pays ayant contribué au budget à hauteur de 600 000 euros. Parmi les autres aides financières reçues, il faut mentionner le 1,8 million d’euros fourni par l’Institut norvégien du cinéma.

(Traduit de l'anglais)

Warsaw
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss