Sage Femme (2017)
Bigfoot Junior (2017)
The Party (2017)
Western (2017)
Que Dios nos perdone (2016)
L'autre côté de l'espoir (2017)
Out (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

CANNES 2016 Pays nordiques

email print share on facebook share on twitter share on google+

Nicolas Winding Refn vise la Palme d’Or pour la troisième fois

par 

- Le thriller danois The Neon Demon, “un film d’horreur cannibale chez les top-models”, est le seul long-métrage scandinave en compétition à Cannes cette année

Nicolas Winding Refn vise la Palme d’Or pour la troisième fois
Elle Fanning dans The Neon Demon de Nicolas Winding Refn

Lorsque Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, a annoncé à Paris les titres qui concourraient pour la Palme d’or 2016, c’est en vingtième qu’est arrivé celui du nouveau thriller du scénariste et réalisateur danois Nicolas Winding Refn, The Neon Demon [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Nicolas Winding Refn
fiche film
]
, que Frémaux a décrit comme “un film d’horreur cannibale chez les top-models”.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le Danemark, la Finlande, l’Islande, la Norvège et la Suède seront peu présents du 11 au 22 mai, sur la Côte d’Azur. À part The Neon Demon,les seuls titres scandinaves en sélection officielle sont The Happiest Day in the Life of Olli Mäki [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Juho Kuosmanen
fiche film
]
du Finlandais Juho Kuosmanen, choisi pour la section Un Certain Regard, et deux courts-métrages suédois : Fight on a Swedish Beach de Simon Vahlne et Mother du Colombien Simón Mesa Soto (produit par David Herdies pour Memento Film, Stockholm).

Après Drive, qui lui avait valu le prix du meilleur réalisateur en 2011, et Only God Forgives [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
film focus
interview : Nicolas Winding Refn
fiche film
]
, présenté sur la Croisette en 2013, The Neon Demon est le troisième titre de Refn en compétition à Cannes. Ce film s’intéresse à l’obsession pour la beauté et les apparences à travers l’histoire d’une jeune femme qui débute une carrière de top model à Los Angeles, mais dont la jeunesse et la vitalité sont convoitées par un groupe de femmes prêtes à tout pour posséder ce qu’elle a. 

Le scénario est de Refn. Le rôle principal est tenu par Elle Fanning, qui joue entourée de Jena Malone, Keanu Reeves, Karl Glusman, Bella Heathcote, Abbey Lee et Christina Hendricks. Le film a été tourné à Los Angeles, mais son développement et sa postproduction du film se sont effectués au Danemark, sous la houlette de la productrice Lene Børglum pour Space Rocket Nation, la société qu’elle a fondée avec Refn. La sortie du film au Danemark, prévue pour le 9 juin, est gérée par Scanbox. Ses ventes internationales sont assurées par la société parisienne Wild Bunch, qui a cofinancé le film avec Gaumont

The Neon Demon, qui a également reçu une aide financière de la part de l’Institut danois du cinéma, sortira simultanément au Royaume-Uni, en France, en Italie et aux États-Unis, où il sera distribué par Amazon. Ainsi, Refn, qui fête cette année ses 20 ans de carrière en tant que réalisateur, est l’auteur du long-métrage danois dont le lancement bénéficiera de la plus grande visibilité internationale jamais obtenue par un film de son pays.

De son côté, pour son premier long-métrage, The Happiest Day in the Life of Olli Mäki, Juho Kuosmanen s’est inspiré de faits réels. Olli Mäki est en effet le premier Finlandais à avoir participé au championnat du monde de boxe des poids plume, où il a finalement été humilié par un KO au deuxième round, dans un stade plein à craquer – sans gâcher son souvenir de cette expérience, qui reste pour le sportif le plus beau jour de sa vie. “Il ne s’agit pas seulement d’un film sur la quête de l’amour. C’est un film sur la peur de l’échec et la pression que l’on se met pour réussir – des émotions auxquelles j’ai moi-même été confronté en faisant ce film”, explique Kuosmanen. “La projection du film en avant-première au plus grand festival de cinéma du monde est une chance qui comporte son lot d’incertitudes nouvelles, poursuit le réalisateur, mais, comme disait Mäki, ‘On va monter sur le ring et voir comment ça se passe’.”

Le scénario du film a été co-écrit par Kuosmanen avec Mikko Myllylahti. Ses interprètes principaux sont Jarkko Lahti, Oona Airolaet Eero Milonoff. Sa production a été assurée par Jussi Rantamäki pour Aamu Filmcompany. Quelques mois après l’avant-première mondiale du film à Cannes, B-Plan le lancera dans les cinémas danois (le 2 septembre). La société française Les Films du Losange en assurera quant à elle les ventes internationales. 

Fight on a Swedish Beach, de Simon Vahlne, reconstitue une altercation qui a eu lieu sur une plage de l’ouest de la Suède à cause d’une imitation très inappropriée, mais aussi très pertinente, d’Adolf Hitler. Vahlne, déjà auteur de deux courts-métrages avant celui-ci, s’est cette fois entouré des producteurs Ellen Hallin et Axel Danielson, de Plattform Produktion, avec le soutien financier de l’Institut suédois du cinéma.

Enfin, Mother, de Simón Mesa Soto, qui fait partie du projet international ‘’Break the Silence’’, sur les enfants victimes d’abus sexuels, raconte l’histoire d’Andrea, une jeune Colombienne de 16 ans qui quitte son foyer rongé par la pauvreté pour participer au casting d’un film pornographique. Mesa Soto, né en Colombie et formé à la London Film School, a déjà remporté la Palme d’or du meilleur court-métrage en 2014, avec Leidi. Il prépare actuellement son premier long-métrage.

(Traduit de l'anglais)

DPC
WBImages Locarno
Swiss Locarno
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss