La Fille inconnue (2016)
Il più grande sogno (2016)
King of the Belgians (2016)
Baccalauréat (2016)
Ma vie de courgette (2016)
L'Ornithologue (2016)
L'Avenir (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS Allemagne/Europe de l’Est

email print share on facebook share on twitter share on google+

goEast 2016 prend son élan

par 

- Wiesbaden est fin prête pour accueillir la 16ème édition de ce grand rendez-vous allemand du cinéma est- et centre-européen

goEast 2016 prend son élan
Mort à Sarajevo de Danis Tanovic

C’est une énergie et un allant que souligne bien le trailer de l’événement que goEast, le grand festival allemand du cinéma est- et centre-européen, s’apprête à entrer dans sa 16e édition, qui animera du 20 au 26 avril non seulement Wiesbaden, mais aussi Francfort. Comme toujours, les mots d’ordre de ce rendez-vous important, qui reçoit chaque année quelques 400 professionnels et 11 000 spectateurs, sont échange et fraîcheur : dialogue et jeunesse sont placés au centre de la sélection comme du volet industrie et des activités pédagogiques offertes par goEast.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

L’ouverture de la compétition internationale sera assurée par le lauréat berlinois Mort à Sarajevo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Danis Tanovic
fiche film
]
, une intense réflexion sur l’Europe par l’excellent Danis Tanovic. Parmi les 16 longs-métrages qui vont se disputer les prix en jeu (10 fictions et 6 documentaires), certains restent imprégnés du passé communiste de l’Europe de l’Est, comme Dawn [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Laila Pakalnina (Lettonie/Pologne/Estonie), The Waiting Room [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Igor Drljaca (Canada/Bosnie-Herzégovine) et Eva Nova [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Marko Škop
fiche film
]
de Marko Skop (Slovaquie/République tchèque). D’autres ont des aspects sanguinaires, comme The Lure [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Agnieszka Smoczyńska
fiche film
]
d’Agnieszka Smoczynska (Pologne), où des sirènes mangeuses d’hommes font des leurs dans les boîtes de nuit du Varsovie des années 1980, ainsi que The Red Spider [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Marcin Koszalka
fiche film
]
(Pologne/République tchèque/Slovaquie), un premier long-métrage où Marcin Koszalka évoque un tueur en série sévissant à Cracovie dans les années 1960. Les films ukrainiens Song of Songs [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Eva Neymann et Ukrainian Sheriffs [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, de Roman Bondarchuk, racontent respectivement un amour maudit et le métier difficile de deux policiers. Orizont [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Marian Crisan
fiche film
]
, le nouveau film du Roumain Marian Crisan, confronte l’espoir d’une vie meilleure à l’impuissance devant la corruption. La noirceur est encore plus dominante dans We Are Never Alone [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Petr Vaclav
fiche film
]
du Tchèque Petr Vaclav, et le Slovaque Palo Korec mêle documentaire et fiction pour tracer dans Waiting Room les portraits de voyageurs anonymes.

La section Portrait est consacrée cette année au cinéma joueur et vif du Polonais Juliusz Machulski. Dans la section ‘’Au-delà de l’appartenance’’, le public pourra voir Aferim! [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Radu Jude
fiche film
]
de Radu Jude, Depth Two [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Serbe Ognjen Glavonić, le film croate Postcards d’Ana Hušman, mais aussi des films moins récents, notamment yougoslaves. Il faut signaler aussi le programme Symposium, qui va unir aux séances des conférences sur le thème du film criminel.

Au-delà des projections, goEast propose un riche éventail d’activités industrie et formation. ‘’Young Filmmakers for Peace’’ va notamment réunir 14 jeunes réalisateurs représentant des zones de conflit (présent ou récent) pour explorer la situation du cinéma en temps de guerre et ses possibilités en tant qu’instrument de paix à travers des ateliers, des projections et des conférences. De son côté, le ‘’East-West Talent Lab’’ permettra à 30 producteurs et réalisateurs d’en savoir plus sur le développement des projets, les demandes de financement ou encore la recherche d’une chaîne de télévision partenaire, tout en assurant la promotion de leurs projets et en se créant un réseau. 

CNC conférence 6 decembre
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Les Arcs