Le Caire Confidentiel (2017)
The Party (2017)
Que Dios nos perdone (2016)
L'autre côté de l'espoir (2017)
Eté 93 (2017)
Tom of Finland (2017)
Barrage (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

INDUSTRIE Belgique

email print share on facebook share on twitter share on google+

Bilan 2015 du Centre du Cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxelles

par 

- Ce bilan a été l’occasion de rencontrer la nouvelle Ministre de la Culture, et de se réjouir des belles sélections cannoises à venir pour le cinéma belge francophone

Bilan 2015 du Centre du Cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Benoît Poelvoorde dans Le Tout Nouveau Testament de Jaco Van Dormael

Suite à la démission de Joëlle Milquet la semaine dernière, les professionnels ont pu rencontrer hier à l’occasion du bilan annuel du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel (CCA) leur nouvelle Ministre de tutelle, Alda Greoli. Celle-ci s’est engagée à continuer les chantiers engagés par son prédécesseur, notamment celui de la promotion. En effet depuis des années, on constate que la production belge se porte (relativement) bien, et que les différentes aides très complémentaires permettent une certaine stabilité du volume de production. En 2015, les aides du CCA ont porté notamment sur 16 longs métrages de fiction en écriture, 8 longs métrages en développement et 27 longs métrages de fiction en production, parmi lesquels figurent entre autres les nouveaux films d’Olivier Masset-Depasse (Irremplaçable), Luc et Jean-Pierre Dardenne (La Fille Inconnue [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Jean-Pierre et Luc Dardenne
fiche film
]
), Tran Anh Hung (Eternité [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) et Sarah Hirtt (Make It Better). Toujours en 2015, ce sont pas moins de 30 longs métrages soutenus par le CCA qui ont vu le jour : 9 films belges majoritaires, et 21 coproductions (dont 15 avec la France). Les films belges, tous genres confondus, ont récolté 1100 sélections en festival, et 200 prix. L’année 2016 démarre également sous les meilleurs auspices, avec l’annonce récente de belles sélections cannoises. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Malgré les efforts mis en place, le cinéma belge peine encore à rencontrer son public « naturel ». Le succès exceptionnel du Tout Nouveau Testament [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Jaco van Dormael
fiche film
]
de Jaco Van Dormael est l’arbre qui cache la forêt. Et ce ne sont pas les résultats des sorties pourtant enthousiasmantes de ce début d’année (Joachim Lafosse, Bouli Lanners notamment) qui vont redonner le sourire. Les films belges francophones (majoritaires) ont certes attiré 1,3 millions de spectateurs en Belgique et en France, mais 1,1 millions reviennent donc au Tout Nouveau Testament, qui a d’ailleurs réalisé le plus beau score depuis 20 ans pour un film belge francophone en Belgique avec plus de 300.000 entrées. Il y a lieu de se réjouir pour le film bien sûr, mais pas vraiment du fait qu’il représente à lui seul 84% des entrées. 

De fait, le CCA souligne la nécessité d’intensifier le travail entamé à l’occasion de la mise en place en octobre dernier d’une nouvelle stratégie de promotion. Les efforts déployés jusqu’ici ont en effet permis de rendre les films plus accessibles (notamment via une meilleure exposition en salles), mais malheureusement pas qu’ils soient plus vus. L’objectif premier du CCA est de permettre aux films belges de rencontrer un public plus large en Belgique en assurant une visibilité étendue et permanente du cinéma belge francophone, qui doit faire partie de l’environnement quotidien des Belges, et ne plus être réservé à un public d’initiés. Vaste programme, donc, qui passe notamment par l’organisation d’évènements exceptionnels (projections exclusives pour des leaders d’opinion, avant-premières en province dans des lieux de proximité, partenariats presse d’envergure, capitalisation sur la notoriété des Magritte du Cinéma, etc.). Le CCA compte également beaucoup sur l’effet positif des nouvelles séries 100% belges coproduites dans le cadre du fonds CCA/RTBF, dont la première série, La Trêve, diffusée il y a quelques semaines, a rencontré un grand succès critique et public.

Sur le plan international, le CCA constate que les coproductions avec la France sont de plus en plus complexes à monter, et souhaite offrir à ses producteurs d’autres horizons possibles de coproduction. Un accord a récemment été signé avec les Pays-Bas, et des accords sont en cours de discussion avec le Mexique, le Brésil et le Chili. 

Emilia Romagna_site FR
Odessa site
Film Business Course
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss