La Colère d'un homme patient (2016)
Orpheline (2016)
Félicité (2017)
Paris La Blanche (2016)
Waldstille (2016)
L'autre côté de l'espoir (2017)
Noces (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

INDIELISBOA 2016

email print share on facebook share on twitter share on google+

Cinema, Manoel de Oliveira and Me : João Botelho rend hommage à Oliveira

par 

- Le long-métrage inclut un film muet en noir et blanc, intitulé The Girl With the Gloves, qu’Oliveira avait prévu de tourner

Cinema, Manoel de Oliveira and Me : João Botelho rend hommage à Oliveira

Cela fait un an que Manoel de Oliveira nous a quittés, mais le monde du cinéma, profondément imprégné de son héritage, a encore du mal à se remettre de son absence. C’est encore plus vrai pour ceux qui ont travaillé en étroite collaboration avec lui, comme ce fut le cas pour le réalisateur João Botelho (The Maias – Story of a Portuguese Family [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
). Après des années à contribuer aux films du réalisateur originaire de Porto, dont il était le protégé et auquel Oliveira a transmis beaucoup de son savoir-faire et de sa philosophie de travail, Botelho rend à présent un émouvant hommage à ce maître du cinéma à travers le film Cinema, Manoel de Oliveira and Me [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
. Ce long-métrage, dont le titre peut paraître peu convaincant, a été projeté en avant-première le week‑end dernier au festival IndieLisboa, qui bat son plein dans la capitale portugaise et se prolongera jusqu’au 1er mai.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le film commence sur une photo de Botelho et Oliveira prise en 1980, alors que ce dernier, qui avait alors 72 ans, s’apprêtait à entrer dans la décennie la plus productive et créative de toute sa carrière de réalisateur. Botelho explique lui-même le lien qui l’unissait à Oliveira et nous promène à travers ses souvenirs en entrecoupant son récit d’extraits de plus de 20 films du grand cinéaste, dont la plupart ont récemment été restaurés.

Lequel des conseils d’Oliveira a été le plus précieux ? Botelho, qui a répondu aux questions du public après la projection de son film, dit n’avoir jamais oublié cette phrase d’Oliveira : “Prostitue-toi pour avoir les moyens de faire un film, mais ne te prostitue jamais lorsque tu fais ce film. C’est ‘ton’ film. Ne fais aucune concession”. Il ne s’agit sûrement pas de la seule chose qu’Oliveira ait laissée à Botelho, puisqu’il a également partagé avec lui plusieurs intrigues dont il n’est pas parvenu à faire des films. C’est un de ces films non-réalisés, justement, qui est au cœur de la seconde moitié du travail de Botelho qui, suivant fidèlement le conseil de son maître, n’a fait aucun compromis, se détournant de la manière conventionnelle de rendre hommage à quelqu’un au cinéma.

Cinema, Manoel de Oliveira and Me contient donc un autre film : une œuvre muette en noir et blanc intitulée The Girl With the Gloves et interprétée par Mariana DiasMaria João Pinho et Leonor Silveira (la muse d’Oliveira) sur une jeune femme qui s’enfuit de la maison de ses parents et se retrouve dans une maison close. Botelho dirige ses acteurs comme il l’aurait fait pour un vrai film muet d’époque, tandis que les mouvements et les regards sont sublimés par l’excellente photographie de João Ribeiro (qui a récemment participé à Letters from War [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Ivo M. Ferreira
fiche film
]
, un autre film en noir et blanc), mettant du même coup en lumière le talent du compositeur Nicholas McNair, qui enveloppe les images dans une atmosphère musicale enivrante.

“Le service public est un sujet récurrent en ce moment. Pour moi, ce film est d’intérêt public, et il devrait être montré dans les écoles ou d’autres institutions, pour contextualiser et promouvoir l’œuvre d’Oliveira”, a conclu Botelho.

Cinema, Manoel de Oliveira and Me a été produit par Alexandre Oliveira pour Ar de Filmes, avec le soutien financier du conseil municipal de la ville de Porto, de l’Institut portugais du cinéma et de l’audiovisuel et de la Radio-télévision du Portugal.

(Traduit de l'anglais)

Lire aussi

Bridging the Dragon
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

CASI HECHO Home