L'autre côté de l'espoir (2017)
Félicité (2017)
Orpheline (2016)
La Colère d'un homme patient (2016)
Waldstille (2016)
On the Other Side (2016)
Paris La Blanche (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

LECCE 2016

email print share on facebook share on twitter share on google+

Hector : la vie d’un SDF

par 

- Jake Gavin était en lice à Lecce avec son premier long, où l’excellent Peter Mullan traverse l’Angleterre pour se réfugier à Londres la veille de Noël

Hector : la vie d’un SDF
Peter Mullan dans Hector

La vie n’est pas facile quand on est SDF et qu’on dort avec des cartons pour toute couverture, qu’on se lave dans les toilettes des stations-service et qu’on subit les attaques des petites racailles... Dans Hector [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Jake Gavin
fiche film
]
, en compétition au 17ème Festival du cinéma européen de Lecce, le héros éponyme (Peter Mullan) parcourt les routes de l’Écosse depuis des années mais cette fois, à l’approche de Noël, il se retrouve à faire du stop sur la M6 pour rejoindre une communauté de bénévoles à Londres – une sorte de migration saisonnière pour échapper un peu au froid et à la faim. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ce premier long-métrage de Jake Gavin, connu pour son travail de photographe-portraitiste pour GQ, Vogue ou encore Elle, est lui aussi un portrait : celui d’un homme déraciné qui vit de souvenirs mais sent encore dans son coeur la flamme de l’espoir. Le film se fonde sur l’expérience personnelle de Gavin en tant que bénévole pour Crisis at Christmas, une association britannique qui aide les démunis pendant la période des fêtes, qui est pour eux la plus dure de l’année.

De Glasgow à Liverpool puis Londres, qui scintille de mille feux, on suit la routine d’indigent d’Hector, qui n’en reste pas moins guidé par un but très précis : se débarrasser du sentiment de culpabilité qui l’a amené, quinze ans plus tôt, à abandonner sa famille sans dire un mot et retrouver son frère et sa soeur. Prudemment, Hector entre en contact avec sa soeur Lizzie, mariée à un vendeur de voitures arrogant. Arrivé à Londres, c’est son frère Peter (Ewan Stewart) qu’il arrive à retrouver, aidé par la directrice de son refuge (Sarah Solemani). 

En bon photographe, et en collaboration avec le chef-opérateur David Raedeker (qui a filmé I Am Nasrine [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et My Brother the Devil [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), Jake Gavin oppose l’orange vif de l’uniforme d’Hector au gris bleu glaswégien. Il pose sur son personnage un regard qui ne tombe jamais dans le pathos, le tout au son de la guitare folk de l’Australienne Emily Barker. Naturellement, le film est aussi porté par la performance formidable de Peter Mullan, notamment dans la scène, bouleversante, où il se réconcilie avec sa soeur (interprétée par Gena McKee, une actrice qui a le don de provoquer des émotions profondes en quelques secondes à l’écran).  Au Royaume-Uni et en Irlande, Hector a été présenté comme un “film de Noël” et lancé dans les salles le 11 décembre 2015. Ce film sur les relations humaines, à des lieues du réalisme social de Ken Loach en ce qu’il se refuse à montrer les aspects les plus sordides de la vie des SDF, mais qui fait nettement appel aux consciences, a été produit par A Product of Malitsky

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

Bridging the Dragon
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

CASI HECHO Home