Spoor (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
The Square (2017)
Handia (2017)
I Am Not a Witch (2017)
Valley of Shadows (2017)
La Belle et la meute (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

CANNES 2016 Slovaquie/République tchèque

email print share on facebook share on twitter share on google+

Plusieurs projets tchèques et slovaques sur la Croisette

par 

- Alors que quelques coproductions tchèques figurent au programme du grand événement cannois, plusieurs projets slovaques seront présentés côté Marché du Film

Plusieurs projets tchèques et slovaques sur la Croisette
La Danseuse de Stéphanie di Giusto

La République tchèque sera représentée à Cannes, en compétition principale et dans la section Un Certain Regard, grâce à deux coproductions avec la France, toutes deux mises en scène par le producteur tchèque d’héritage français Artemio Benki, de la société de production Sirena Film. Parmi les prétendants à la Palme, on trouve en effet Personal Shopper [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Artemio Benki
interview : Olivier Assayas
fiche film
]
d’Olivier Assayas, un film décrit comme “une histoire de fantôme prenant place de nos jours, dans le milieu de la mode à Paris” pour lequel le réalisateur français a retrouvé l’actrice américaine Kristen Stewart. “Nous avons démontré que nous étions de bons coproducteurs avec le film Marguerite [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Xavier Giannoli
fiche film
]
, dont le producteur français a également produit deux des précédents films d’Assayas. Il s’agit donc de se construire une bonne réputation, mais aussi d’avoir un bon réseau… Au-delà de ça, les mesures d’incitation aux coproductions tchèques minoritaires du Fonds national tchèque pour le cinéma ont également joué en notre faveur”, précise Benki. Le film partiellement tchèque de l’UCR est le premier long-métrage de la Française Stéphanie di Giusto, La Danseuse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, sur Loïe Fuller, une danseuse aux Folies Bergères à la fin du XIXème siècle qui a inspiré tant Toulouse-Lautrec que les frères Lumière. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La version récemment restaurée en 4K d’Icarus XB 1 (Voyage to the End of the Universe en anglais) a été intégrée dans le programme Cannes Classics. Ce célèbre film de science-fiction a été réalisé par Jindřich Polák en 1963 à partir du roman The Magellanic Cloud de Stanislaw Lem. “Nous avons été captivés par la force de ce voyage inhabituel à travers l’univers ; c’est une croisade pour nos esprits et nos sens… Le travail de restauration est de grande qualité et prend en compte les aspects historiques importants de ce genre de films”, souligne Gérald Duchaussoy, qui coordonne le volet Cannes Classics. Le drame en costumes franco-américain Valmont, du célèbre cinéaste tchèque Miloš Forman, a également été sélectionné au line-up de cette section, mais en tant que représentant de la France.

Au Marché du Film, la République tchèque envoie notamment We Are Never Alone [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Petr Vaclav
fiche film
]
dePetr Václav, une parabole déchirante mais aussi teintée d’humour noir interprétée par Karel Roden ; Laputa [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le premier long-métrage du jeune réalisateur Jakub Šmíd, qui évoque les jeunes générations et leur lutte pour parvenir à l’âge adulte ; le film d’animation Pat & Mat [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Marek Beneš ; le film familial en 3D Aldabra de Steve L Lichtag, qui suit le destin de plusieurs animaux de façon presque documentaire ; le film danois Satisfaction 1720 [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Henrik Ruben Genz, dont la République tchèque est un coproducteur minoritaire.

Toujours au Marché, le bataillon slovaque se présente sous forme de projets. Parmi les œuvres en cours de développement qui seront présentées au Producers Network figure le thriller psychologique Power de Mátyás Prikler (sur un scénario de Marek Leščák), qui scrute les “mécanismes secrets de la politique” et réunit des partenaires slovaques mais aussi tchèques et hongrois. On peut citer aussi le récit d’apprentissage Summer with Bernard de Martina Saková, déjà présenté au Febiofest cette année (lire le rapport), le road movie Stand Up de Juraj Bohuš, qui suit trois générations différentes, le documentaire Singing House, qui s’intéresse à une affaire tristement célèbre de “terrorisme social” perpétré dans les limites de la loi, le thriller policier The Line de Peter Bebjak (actuellement en préproduction) et She Is a Harbour, le deuxième film d’Iveta Grófová, attendu depuis longtemps et actuellement en postproduction. Le Doc Corner accueillera également plusieurs titres slovaques, notamment Difficult Choice, un documentaire de la cinéaste réputée Zuzana Piussi traitant de l’utilisation de stratégies commerciales au moment des élections, le docufiction Waiting Room de Palo Korec, qui s’intéresse au destin de plusieurs femmes, et Okhwan’s Mission Impossible (lire la news).

(Traduit de l'anglais)

Warsaw
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss