Makala (2017)
The Square (2017)
120 battements par minute (2017)
You Were Never Really Here (2017)
In the Fade (2017)
Mise à mort du cerf sacré (2017)
Jeune femme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

CANNES 2016 Financement/France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le CNC omniprésent dans la vitrine cannoise

par 

- 12 longs métrages soutenus via l'Aide au cinéma du monde et 17 par l'Avance sur recettes figurent dans les différentes sélections cannoises

Le CNC omniprésent dans la vitrine cannoise
Ma Loute de Bruno Dumont

Un cinéma français très ouvert aux coproductions internationales et particulièrement actif dans le soutien aux jeunes générations : tel est le bilan des soutiens financiers à la production du CNC qui a appuyé 29 longs métrages (dont 18 premiers et seconds films) qui seront dévoilés dans les différentes sélections du 69e Festival de Cannes (du 11 au 22 mai 2016), un score qui monte à 55 films si l'on inclut les courts métrages et tout l'éventail des aides sélectives (développement, nouvelles technologies, diversité, etc.).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

17 longs métrages ont été appuyés via l'avance sur recettes du CNC, dont 9 en sélection officielle avec trois titres en lice pour la Palme d'Or (Ma Loute [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Bruno Dumont
fiche film
]
de Bruno Dumont, Rester Vertical [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Alain Guiraudie
fiche film
]
d'Alain Guiraudie, Elle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Paul Verhoeven), deux au Certain Regard (La Danseuse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Stéphanie Di Giusto et Voir du pays [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Delphine et Muriel Coulin
fiche film
]
de Delphine et Muriel Coulin) et quatre au programme des séances spéciales (Chouf [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Karim Dridi, Le Cancre [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Paul Vecchiali, le documentaire Wrong Elements [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Jonathan Littell et La forêt de Quinconces [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Grégoire Leprince-Ringuet). Six longs métrages en vitrine à la Quinzaine des Réalisateurs ont également été appuyés par l'avance : Mercenaire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Sacha Wolff
fiche film
]
de Sacha Wolff, Divines [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Houda Benyamina
fiche film
]
de Houda Benyamina, le film d’animation Ma vie de Courgette [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Claude Barras
fiche film
]
du Suisse Claude Barras, L'Economie du couple [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Joachim Lafosse
fiche film
]
du Belge Joachim Lafosse, Tour de France [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Rachid Djaïdani
fiche film
]
de Rachid Djaïdani et L'Effet aquatique [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la regrettée Solveig Anspach. Enfin, deux films sélectionnés à la Semaine de la Critique figurent également sur la liste avec Victoria [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Justine Triet
fiche film
]
de Justine Triet et Grave [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Julia Ducournau
fiche film
]
de Julia Ducournau. A noter que 10 de ces 17 films sont des premiers et des seconds longs métrages, ce dont s'est félicitée la présidente du CNC, Frédérique Bredin : "cette forte présence de films soutenus par l’Avance sur recettes montre l’importance capitale de cette aide pour la production cinématographique et la découverte d’une génération émergente de réalisateurs". 

"La France joue aussi un rôle central dans le soutien aux cinéastes du monde entier et dans la promotion de la diversité culturelle" a poursuivi la présidente du CNC, et la présence cannoise lui donne raison puisque 12 films à l'affiche ont été appuyés par le CNC via l'Aide au cinéma du monde, dont cinq en Sélection Officielle avec Sieranevada [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Cristi Puiu
fiche film
]
du Roumain Cristi Puiu qui briguera la Palme d'Or et quatre titres en vitrine au Certain Regard : Clash [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l'Egyptien Mohamed Diab, Apprentice [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Singapourien Boo JunfengChiens [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Bogdan Mirica
fiche film
]
du Roumain Bodgan Mirica et Harmonium [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Japonais Kôji Fukada. S'y ajoutent trois films à la Quinzaine des Réalisateurs (la production déléguée danoise Wolf and Sheep [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Shahrbanoo Sadat
fiche film
]
de l'Afghane Shahrbanoo Sadat, Neruda [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Chilien Pablo Larrain et Poésie sans fin [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de son compatriote Alejandro Jodorowsky), trois à la Semaine de la Critique (Diamond Island [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Cambodgien Davy Chou, Tramontane [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Libanais Vatche Boulghourjian et A Yellow Bird [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Singapourien K. Rajagopal) et le documentaire Madame B, histoire d'une nord-coréenne [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jero Yun au programme alternatif de l'ACID. Au total, 8 de ces 12 films sont des premiers et des seconds longs métrages.

A Cannes, le CNC organisera chaque jour des événements professionnels sur la plage du Gray d'Albion, notamment vendredi 13 mai un panel de discussion sur la coproduction internationale avec la Chine (en partenariat avec Bridging the Dragon et le Marché du Film, et avec Vincent Grimond de Wild Bunch, Rikke Ennis de TrustNordisk/Zentropa China et Jerry Ye de Huayi Brothers parmi les intervenants – lire la news).

Producers on the Move
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Swiss Films Cannes