La Fille inconnue (2016)
Il più grande sogno (2016)
King of the Belgians (2016)
Baccalauréat (2016)
Ma vie de courgette (2016)
L'Ornithologue (2016)
L'Avenir (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

CANNES 2016 Marché/Espagne

email print share on facebook share on twitter share on google+

Des titres espagnols succulents au Marché du Film de Cannes

par 

- Julieta, La Mort de Louis XIV et Mimosas, entre autres, seront proposés par différents vendeurs aux distributeurs du monde entier

Des titres espagnols succulents au Marché du Film de Cannes
La Mort de Louis XIV d'Albert Serra

Parmi les titres espagnols en sélection officielle au 69e Festival de Cannes, celui qui vient en tête est naturellement Julieta [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Pedro Almodovar
fiche film
]
du maestro Pedro Almodovar, représenté sur le Marché du Film par la société de ventes internationales américaine FilmNation Entertainment. Suivent la coproduction hispano-française La Mort de Louis XIV [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Albert Serra
fiche film
]
de l’indomptable Albert Serra, au au line-up de Capricci Films, ainsi que Mimosas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Oliver Laxe
fiche film
]
du tout aussi rebelle Oliver Laxe, invité à la Semaine de la critique et représenté par Luxbox (lire l’article), et le court-métrage en compétition pour la Palme Timecode de Juanjo Gimenez, vendu par la société catalane spécialisée dans le petit format Marvin & Wayne. Les deux titres espagnols de la Quinzaine des réalisateurs, la coproduction avec le Chili, la France, l’Argentine et les États-Unis Neruda [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Pablo Larrain et le court-métrage Decorado d’Alberto Vazquez, sont représentés respectivement par Funny Ballons et Autour de Minuit.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

Au-delà de ces titres, l’industrie pourra découvrir au Marché du Film d’autres films alléchants, comme Altamira de Hugh Hudson (lire l’article), vendu par la société de Myriad Pictures, venue de Los Angeles pour proposer également un film qui suscite beaucoup d’impatience, La reina de España [+lire aussi :
critique
interview : Fernando Trueba
fiche film
]
de Fernando Trueba, dont le tournage est en train de s’achever à Madrid (lire l’article), et encore le succès populaire Kiki, el amor se hace [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Paco León
fiche film
]
du très polyvalent Paco León (Wild Bunch), également acteur dans le film Embarazados [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Juana Macías (vendu par Outsider Pictures), la coproduction hispano-argentine Koblic [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(Filmsharks Int.), Acantilado [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Helena Taberna (WTFilms) et la comédie sombre La noche que mi madre mató a mi padre [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Inés París (Inside Content)

Un film tout frais sera montré pour la première fois au Marché : La madre [+lire aussi :
critique
fiche film
]
, d’Alberto Morais (lire l’article), au line-up d’Alfama Films (lire l’article). L’agence catalane Film Factory Entertainment présente quant à elle le très atmosphérique Toro [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Kike Maíllo
fiche film
]
de Kike Maíllo, la comédie romantique Tenemos que hablar [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de David Serrano, le nocturne Rumbos [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Manuela Burló Moreno, le films à succès Cien años de perdón [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Daniel Calparsoro
fiche film
]
de Daniel Carpasoro, trois films de Mod Producciones (Zipi y Zape y la isla del capitán [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Cuerpo de élite de Joaquín Mazón et El otro hermano d’Adrián Caetano, coproduit avec l’Argentine) ainsi que le champion du box-office espagnol Ocho apellidos catalanes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, en plus de s’occuper des pré-ventes du prochain film d’Alex de la Iglesia, El bar (lire l’article). De son côté, Filmax International organise deux projections du thriller historique encore inédit El elegido [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Antonio Chavarrias et deux autres de Nuestros amantes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Miguel Angel Lamata (le film de clôture du dernier Festival du cinéma espagnol de Malaga), tout en commençant les pré-ventes du prochain Balaguero, Muse, dont le tournage est imminent, ainsi que de Cross The Line, le premier long du réalisateur et scénariste primé pour ses courts-métrages David Victori, et du drame de Marcel Barrena 100 metros, actuellement en postproduction (lire l’article).

Le Producer On The Move espagnol Pedro Hernández, auquel on doit Aquí y allí Films, arrive sur la Croisette avec un film très attendu : Las furias [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Miguel del Arco (lire l’article). Il cherchera aussi des partenaires pour le projet Sangre razonable, qui marquera les débuts de Jorge Fontana. Canary Islands Connection gère les ventes d’El rey tuerto [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Marc Crehuet (adapté de sa pièce de théâtre), de Murieron por encima de sus posibilidades [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Isaki Lacuesta
fiche film
]
d’Isaki Lacuesta et du documentaire encensé Dead Slow Ahead [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mauro Herce
fiche film
]
de Mauro Herce. Cinema Republic propose aussi un documentaire : le galactique I Am Your Father de Tony Bestard. Vulcania [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, produit par Zentropa Spain, est représenté par SND-M6 Groupe, le terrifiant Vampyres de Víctor Matellano par Reel Suspects, l’ambitieux Personne n’attend la nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
film focus
interview : Isabel Coixet
fiche film
]
d’Isabel Coixet par Metro Films International.

Latido Films vient sur le Marché du Film en musique avec Cerca de tu casa [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
d’Eduard Cortés, les coproductions hispano-argentines Al final del túnel [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Rodrigo Grande et El ciudadano ilustre de Duprat et Cohn, la comédie Nacida para ganar [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Vicente Villanueva, La punta del iceberg [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de David Cánovas et En zona hostil d’Adolfo Martinez. La société de ventes internationales fait aussi “chauffer le moteur”, pour reprendre les mots de son directeur, Antonio Saura, pour le projet Jota [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de son oncle le grand Carlos Saura, ainsi que pour Que Dios nos perdone de Rodrigo Sorogoyen, présentement en post-production(lire l’article).

(Traduit de l'espagnol)

CNC conférence 6 decembre
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Les Arcs