Sieranevada (2016)
The Party (2017)
Eté 93 (2017)
Tom of Finland (2017)
Barrage (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
Réparer les vivants (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

CANNES 2016 Un Certain Regard

email print share on facebook share on twitter share on google+

Pericle il nero : un méchant qui trouve le salut

par 

- CANNES 2016 : Ce titre de Stefano Mordini, fortement voulu par son acteur Riccardo Scamarcio, qui l'a aussi produit avec les frères Dardenne, est un film noir réalisé avec sensibilité et élégance

Pericle il nero : un méchant qui trouve le salut
Riccardo Scamarcio dans Pericle il nero

“J'aime autant ne penser à rien", commente Périclès Scalzone dit Le noir, dans la narration hors-champ où il revient sur son histoire. Car quand on fait son métier, il vaut mieux ne pas trop réfléchir. En effet, Pericle est l'homme de main d'un parrain de la Camorra : il recouvre les crédits, quitte à frapper et violer les pizzaiolos qui ne veulent pas céder la propriété de leur restaurant à Don Luigino, un criminel qui s'est implanté en Belgique avec sa famille.

Pericle il nero [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Stefano Mordini
fiche film
]
de Stefano Mordini, présenté dans la section Un Certain Regard du Festival de Cannes 2016, est la transposition du roman Périclès le Noir de Giuseppe Ferrandino, paru en 1993 et peu remarqué du public jusqu'à ce que l'éditeur français Gallimard le publie dans la collection Série Noire, après quoi le livre est devenu un petit phénomène, ce qui a engagé l'éditeur italien Adelphi à le rééditer de nouveau en 1998, pour le plus grand bonheur du public, cette fois conquis. Le roman, intense et cinglant, appelait une adaptation filmique, et Abel Ferrara en personne avait envisagé de la faire. Finalement, par la volonté de son acteur principal, Riccardo Scamarcio, qui a coproduit le film via sa société (et celle de Valeria Golino et Viola Prestieri) Buena Onda avec les frères Dardenne et Alain Attal ainsi que  RAI Cinema, le film a été confié au scénariste et réalisateur d'Acciaio [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stefano Mordini
fiche film
]
et Provincia meccanica. La seule grande "trahison" du long-métrage par rapport au livre a pris la forme d'une transposition géographique de Naples à la Belgique, pour des raisons de production, mais aussi parce qu'il n'aurait pas été aussi simple de faire une oeuvre d'un caractère aussi universel si l'action était restée à Naples. Cet écart par rapport au roman s'est de fait manifesté aussi par un changement de langue, du dialecte à un napolitain italianisé plus compréhensible.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Malgré ces quelques différences, le réalisateur et les scénaristes Francesca Marciano (Miele [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Valeria Golino
interview : Valeria Golino
festival scope
fiche film
]
) et Valia Santella (Fai bei sogni [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Marco Bellocchio
fiche film
]
) ont su respecter le flux des pensées du héros en lui donnant une histoire de fond, un passé. On apprend en effet dans le film que Périclès est un orphelin en quête d'une famille, et son déracinement de Naples à la Belgique a ajouté à son caractère d'"apatride". Le visage pâle et inexpressif de Périclès se confond ici avec la grisaille de la ville du plat pays. Ce qui se cache derrière cette face est un homme à bien des égards resté un enfant dont la violence peut éclater d'un coup et qu'on prend pour un imbécile mal dégrossi alors qu'il cache en fait une grande émotivité. Quand il fait un faux pas, s'attaquant par erreur à la soeur d'un boss mafieux allié, il doit s'enfuir à Calais (un lieu qui intéresse de plus en plus le cinéma européen de fait de l'immigration) et se retrouve face à son passé ainsi que sa solitude. Là, il rencontre Anastasia, une mère célibataire flanquée de deux enfants, interprétée avec conviction avec Marina Foïs (Polisse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Maïwenn
fiche film
]
). Le lien qu'ils nouent l'oblige alors à réfléchir à sa vie et à un futur qui ne serait pas fait de drogues chimiques, de violence et de films porno.

Mordini nous livre ici un film de genre réalisé avec beaucoup de sensibilité et d'élégance dans lequel le travail du chef-opérateur Matteo Cocco (Per amor vostro [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Giuseppe M. Gaudino
fiche film
]
, La moglie del poliziotto [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Philip Gröning
fiche film
]
) joue également un grand rôle. Quant au personnage principal (qui était dans le livre gros, avec la tête rasée), Riccardo Scamarcio l'a beaucoup travaillé, et ses efforts sont payés de retour. Il faut aussi signaler la bande originale, qui comprend de joyaux comme Two Days Later de Fink et Gimme All Your Love des Alabama Shakes.

Pericle il nero est sorti en Italie le 12 mai, distribué par BIM. Les ventes internationales du film sont assurées par Rai Com.

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

Gijon_Home
Film Business Course
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss