Spoor (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
The Square (2017)
Handia (2017)
I Am Not a Witch (2017)
Valley of Shadows (2017)
La Belle et la meute (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

INDUSTRIE France

email print share on facebook share on twitter share on google+

L'avenir à saisir au Paris Coproduction Village

par 

- Parmi les projets en vitrine du 8 au 10 juin pour la plateforme de financement pointent les prochains opus de Ian Fitzgibbon et Teona Strugar Mitevska

L'avenir à saisir au Paris Coproduction Village

Fort du succès de ses deux premières éditions, la plateforme de financement Paris Coproduction Village ouvre aujourd'hui ses portes  pour trois journées dans le cadre des Industry Days du 5e Champs-Élysées Film Festival (du 7 au 14 juin 2016 - article). Plus de 200 professionnels participent à cette 3e édition de l'événement qui a sélectionné 12 projets en développement (sur 270 candidats - lire la news) dont quatre sont initiés par, ou impliquent, des partenaires européens.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parmi eux se distingue Dark Lies The Island de l'Irlandais Ian Fitzgibbon, piloté par Grand Pictures. Le scénario du nouvel opus du réalisateur de Death of a Superhero (découvert à Toronto en 2011 et prix du public au Festival de Cinéma Européen des Arcs) est une adaptation du recueil de nouvelles éponyme de Kevin Barry. Démarrant sur la découverte d'un corps à moitié caché sur une petite ile au milieu d'un lac, l'intrigue remonte 24 heures auparavant et s'immerge dans le quotidien de la petite ville avoisinante, entrecroisant les portraits de plusieurs personnages : un étranger amnésique débarquant dans la cité, un fermier aux prises avec une vie sentimentale très compliquée, deux frères délinquants sans-abri, l'omnipotent "patron" de la ville et un menaçant agoraphobe opérant depuis sa cabane dans la forêt...

Est également au rendez-vous le projet macédonien God Exists, Her Name Is Petrunija de Teona Strugar Mitevska, piloté par Sisters and Brother Mitevski Production. Remarquée notamment au Panorama de la Berlinale 2008 et 2012 avec I Am from Titov Veles [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Teona Strugar Mitevska
fiche film
]
et The Woman Who Brushed off Her Tears, la réalisatrice compte actuellement en post-production When the Day Had No Name. Le scénario de son nouvel opus est centré sur une femme de 31 ans réussissant à s'emparer d'une croix traditionnellement jetée à l'eau lors d'une cérémonie religieuse se déroulant chaque 19 janvier en Macédoine et considérant comme béni pour une année celui qui repêche la croix. Mais il n'a jamais été envisagé que ce soit une femme et les pouvoirs en place presse Petrunija à renoncer à sa victoire. Mais elle ne l'entend pas ainsi...

Au menu du Paris Coproduction Village 2016 pointe aussile projet turc The Bus to Amerika de Derya Durmaz, présenté par Mars Production. Le scénario de ce premier long métrage retrace les mésaventures d'une jeune garçon yézidi que la guerre en Syrie a conduit dans un camp de réfugié en Turquie et qui va affronter sa communauté après commis par mégarde un sacrilège.

A signaler enfin le projet israélo-allemand Golden Voices d'Evgeny Ruman, coproduit par les Berlinois de Black Forest Film et centré sur un couple vedette du doublage des films occidentaux au temps de l'Union Soviétique et qui émigre en Israël en 1990.

Le Paris Coproduction Village qui consacrera cette année son Focus à la Colombie, propose aussi aux professionnels d'investir dans six projets en gestation à la Résidence de la Cinéfondation du Festival de Cannes. Parmi eux, Fronteira du Portugais Nuno Baltazar, le projet italien Letters from the Land of the Tarahumaras de Federico Cecchetti et The Users du Serbe Ivan Ikic (remarqué avec Barbarians [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Ivan Ikic
fiche film
]
).

Warsaw
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss