Ma Loute (2016)
Compte tes blessures (2016)
6.9 on the Richter Scale (2016)
Callback (2016)
Réparer les vivants (2016)
Rester vertical (2016)
Toni Erdmann (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

LÉGISLATION Europe

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le rôle de l'audiovisuel dans la nouvelle stratégie européenne pour les relations internationales

par 

- Le 8 juin, la Commission européenne a adopté une nouvelle "stratégie pour favoriser la culture dans les relations internationales" qui renforce l'importance du secteur de l'audiovisuel

Le rôle de l'audiovisuel dans la nouvelle stratégie européenne pour les relations internationales

Le 8 juin, la Commission européenne a adopté la très attendue stratégie dans le domaine des relations culturelles internationales. Comme son nom l’indique, cette stratégie repose en grande partie sur la culture, qui est considérée comme un moyen d’encourager le développement économique et social, de promouvoir le dialogue interculturel et les relations pacifiques entre les communautés, et même de répondre aux défis auxquels est actuellement confrontée l’Europe, comme l’intégration des réfugiés, la lutte contre la radicalisation violente et la protection du patrimoine culturel mondial.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le secteur de l’audiovisuel étant une pièce maîtresse dans le processus visant à favoriser la compréhension des particularités et de l’identité de chaque pays, la stratégie encourage les opérateurs européens de l’audiovisuel à saisir l’opportunité qui leur est offerte de participer au programme Europe créative, à la deuxième édition du Programme culturel du partenariat oriental, au plan de coopération entre l’Union européenne et la Fondation Anna Lindh, qui joue un rôle crucial dans la promotion du dialogue interculturel entre les pays du bassin méditerranéen, et à Med Culture (2014-2018), le programme de l’Union européenne destiné à soutenir les pays partenaires dans le développement de leurs politiques et de leurs pratiques culturelles.

La stratégie considère également l’industrie du cinéma comme un moyen d’encourager la paix et le développement socio-économique dans les pays du tiers-monde, c’est pourquoi sa sous-section intitulée “Soutenir la culture en tant que moteur de développement économique et social” fait référence à Med Film, un nouveau programme de renforcement des capacités en trois ans dont l’objectif est d’aider les cinéastes à aborder des sujets sensibles au niveau régional. Cette initiative, qui fait actuellement l’objet d’un appel à projets de la Commission européenne, dispose d’un budget global de 4,5 millions d’euros afin de soutenir l’industrie du cinéma et son développement en tant que secteur créateur d’emplois dans les pays du sud de la Méditerranée.

D’autre part, la stratégie place le secteur de l’audiovisuel au cœur d’un programme d’aide aux activités culturelles conjointes en Europe, lequel a pour but d’augmenter la visibilité de l’Union européenne dans les pays du tiers-monde. Ce nouveau schéma en deux ans sera lancé en 2017 avec un budget d’1,5 millions d’euros et permettra d’organiser des festivals de cinéma au sein de l’Union européenne de façon plus cohérente et stratégique. Actuellement, plus de 75 délégations de l’Union sont impliquées dans la gestion de festivals de cinéma et d’autres activités.

Outre ces nouvelles initiatives, des programmes mis en place par le passé feront dorénavant partie d’un cadre stratégique s’appuyant sur des objectifs à long terme. Par exemple, l’accord de Cotonou relatif au partenariat entre l’Union européenne et les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), signé en 2000 et en vigueur jusqu’en 2020, fait désormais partie du cadre géographique pour la coopération de la stratégie. Cet accord stipule que le Fonds européen de développement soutient des projets qui renforcent les capacités techniques, financières et administratives des industries de la création, ainsi que des projets permettant de développer et de structurer les industries du cinéma et de l’audiovisuel dans les pays ACP. La Commission travaille actuellement sur un accord qui encadrera les relations avec les pays ACP après la fin de l’accord de Cotonou.

La mise en œuvre de la stratégie dans le domaine des relations culturelles internationales est facilitée par les 139 délégations et services de l’Union européenne à travers le monde. En outre, une Plateforme de diplomatie culturelle axée sur des partenaires stratégiques a été mise en place en février 2016 afin de fournir des conseils sur la politique culturelle internationale à la Commission européenne et au Service européen pour l'action extérieure, mais aussi pour faciliter le réseautage, mettre en œuvre des activités avec les parties prenantes du secteur culturel et élaborer des programmes de formation en matière d’encadrement culturel.

Veuillez cliquer ici pour consulter le document complet.

(Traduit de l'anglais)

EAVE Home
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

filmitalia_site