L'autre côté de l'espoir (2017)
Félicité (2017)
Orpheline (2016)
La Colère d'un homme patient (2016)
Waldstille (2016)
On the Other Side (2016)
Paris La Blanche (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

BIOGRAFILM 2016

email print share on facebook share on twitter share on google+

Il fiume ha sempre ragione : Silvio Soldini, artisan des mots

par 

- Ce documentaire, qui nous fait entrer dans les ateliers de deux artistes typographes, a remporté le Prix du public au Festival Biografilm de Bologne

Il fiume ha sempre ragione : Silvio Soldini, artisan des mots

Assister, pas à pas, à la confection d’un livre à la main ; voir les planches, les lettres de plombs et les fils trempés dans la cire dont sont faits les joyaux de l’imprimerie : c’est ce que propose le documentaire Il fiume ha sempre ragione [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(litt. “le fleuve a toujours raison”) de Silvio Soldini, couronné du Prix du public au Festival Biografilm de Bologne (10-20 juin 2016). Ce monde ancien et dense fait de matière et de passion est celui d’Alberto Casiraghy et Josef Weiss, deux artistes-artisans de l’imprimerie. Le premier, qui exerce à Brianza, fabrique de petits ouvrages de poésie et d’aphorismes ; le second, graphiste et restaurateur de livres, travaille dans le Canton du Tessin. Tous les deux font partie des rares héritiers de Gutemberg et de l’imprimerie à caractères mobiles.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

“Au coeur des jours et des choses d’Alberto et Josef”, dit le sous-titre du film et en effet, les ateliers des deux imprimeurs sont pleins de choses, d’objets et d’instruments dont on entend les bruits et dont on croit presque sentir l’odeur. Soldini passe d’un atelier à l’autre avec discrétion, avec la même élégance que celle dont font montre ses personnages dans leur manière fascinante et rassurante à la fois de parler, de raconter, d’expliquer leur art et d’en montrer les détails. C’est un monde à part que le leur, un univers où prime la qualité et l’attention aux choses mais où surviennent les petites imperfections, un univers incroyablement rétro habité par les machines séculaires que nos artisans s’obstinent à utiliser anciennes, quand le reste du monde pense d’abord au présent, au progrès, à la technologie – alors qu’en vérité, on ne devrait jamais arrêter de cultiver le beau, et de produire des choses aussi sublimes que celles qu’on voit dans ce film.

“Je suis entré sur la pointe des pieds et je me suis mis dans un coin pour les observer, essayer de comprendre ce qu’ils font et capter la poésie de leurs gestes, raconte Soldini. Mon point de départ était ma fascination pour leur travail et la manière dont ils l’abordent, mais c’est en adoptant leur rythme que j’ai vraiment compris la force de leur rapport avec la vie, qui fait d’eux des personnages extraordinaires, d’une humilité et d’une humanité profonde”. Fascination, poésie, humanité : voilà bien ce qui se dégage de ce documentaire, qui est un manifeste en faveur de la magie des mots, de la pensée et de la créativité et s’écoule comme un long fleuve tranquille par lequel il faut se laisser doucement transporter

Il fiume ha sempre ragione a été produit par la société suisse Ventura Film, qui en assure également les ventes internationales.

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

Bridging the Dragon
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

CASI HECHO Home