Makala (2017)
The Square (2017)
120 battements par minute (2017)
You Were Never Really Here (2017)
In the Fade (2017)
Mise à mort du cerf sacré (2017)
Jeune femme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Finlande

email print share on facebook share on twitter share on google+

The Eternal Road : pour le centenaire de la Finlande

par 

- Le Finlandais Antti-Jussi Annila tourne son troisième film, un drame historique, à Tallinn, en Estonie

The Eternal Road : pour le centenaire de la Finlande
L’acteur Tommi Korpela (à gauche) et le producteur Ilkka Matila de MRP Matila Röhr Productions

Le Finlandais Antti-Jussi Annila tourne depuis ce lundi 20 juin son troisième long-métrage, le drame historique The Eternal Road, qui sortira dans son pays le 22 septembre 2017 (distribué par Nordisk Film Finland), pour le centenaire de l’indépendance de la Finlande, libérée de la Russie en 1917. Cette même année, le 6 décembre, la Finlande s’est proclamée république indépendante, après avec été un Grand Duché russe depuis 1809. Pour l’occasion, le thème central est la communauté, l’idée d’être ensemble, et le motif est bien présent dans le programme des projections.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

The Eternal Road, adapté d’un best-seller d’Antti Tuuri paru en 2011, réunit une troupe riche en stars nordiques, comme la Danoise Sidse Babett Knudsen et le Finlandais Tommi Korpela, ainsi que Ville Virtanen, Jonna Järnefelt, Hannu-Pekka Björkman, Helen Söderqvist, Hendrik Toompere, Sampo Sarkola, Irina Björklund, Antti Virmavirta, Lembit Ulfsak, Emmi Parviainen et Eedit Patrakka.

The Eternal Road, qui reprend une histoire réelle, est une coproduction entre Ilkka Matila pour MRP Matila Röhr Productions (Finlande), Martin Person pour Person Anagram (Suède) et l’Estonien Kristian Taska de Taska Film

“Il était temps de trouver l’occasion d’honorer la mémoire de ces gens qui sont partis par idéalisme dans un pays lointain où ils ont fini par mourir, trahis et oubliés, explique Matila, qui a déjà 27 films à son actif. Les histoires qu’on a tues représentent une part importante de l’identité des nations. Tôt en tard, il faut les raconter, parce que cela nous permet de mieux nous comprendre nous-même ainsi que notre futur.” 

La “route éternelle” qui donne son titre au film est une voie que les extrémistes finlandais d’extrême-droite empruntaient pour chasser de leur pays les gens soupçonnés d’être communistes. C’est ce qui est arrivé à Jussi Ketola, rentré récemment en Finlande après des années à travailler Outre-Atlantique.

Au départ, les gens qui l’ont enlevé voulaient le tuer, mas il s’est enfui, et la police d’État de l’Union soviétique lui a fourni une nouvelle identité, un travail, une ferme collective et même une femme. Avec les travailleurs immigrants qui l’entouraient, Ketola a tenté de construire un paradis des travailleurs à Karelia, mais les purges staliniennes en ont fait un enfer (au point qu’à l’époque, Ketola aurait choisi une balle dans la tête plutôt que de continuer à vivre, mais on ne l’a pas autorisée à mourir.

(Traduit de l'anglais)

Producers on the Move
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Filmitalia Cannes 2017