Makala (2017)
The Square (2017)
120 battements par minute (2017)
You Were Never Really Here (2017)
In the Fade (2017)
Mise à mort du cerf sacré (2017)
Jeune femme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS Pologne

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dix jours de cinéma à Wroclaw

par 

- 393 films de plus de 50 pays, dont 94 longs métrages en première polonaise, pour le 16ème festival New Horizons qui se déroule du 21 au 31 juillet

Dix jours de cinéma à Wroclaw
All These Sleepless Nights de Michal Marczak

Réputé pour sa ligne éditoriale axée, comme le souligne la directrice artistique Joanna Lapinska, sur un cinéma ambitieux, surprenant, porteur de nouvelles formes d'expression non-conventionnelles et offrant un regard audacieux sur le monde, le Festival New Horizons de Wroclaw a ouvert hier sa 16ème  édition qui se terminera le 31 juillet. 

La compétition officielle reflète l’esprit du festival. Parmi les titres en lice figure la coproduction polono-britannique All These Sleepless Nights [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Michal Marczak, un portrait des deux jeunes, au seuil de l’age adulte que le réalisateur a suivi deux ans durant dans leur quête d'expériences nocturnes dans les rues, cafés, bars et appartements de Varsovie. Le second titre polonais en compétition est Ederly [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Piotr Dumala, une vision (tournée en noir et blanc par Adama Sikora) de la vie d’un petit village après l’arrivée d’un conservateur de sculptures, un personnage énigmatique dont l’identité reste un secret. A signaler également Baba Vanga, le premier long de la Polonaise Aleksandra Niemczyk (réalisé à Sarajevo, sous le patronage de l’école de Béla Tarr qui crédité comme coproducteur) qui retrace l'histoire sombre et inquiétante d’une femme bulgare clairvoyante et mystique, enfermée entre les quatre murs de sa maison.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La compétition inclut aussi Havarie [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l'Allemand Philip Scheffner (sur le sujet de la crise migratoire en Europe), N-Capace [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Italienne Eleonora Danco (une sorte de chronique de son village natal, composée de propos des habitants questionnés spontanément par la réalisatrice), et le "found footage" psychédélique A Crackup at the Race Riots du trio belge Leo Gabin (Lieven Deconinck, Gaëtan Begerem et Robin De Vooght) qui propose avec un collage de vidéos de YouTube, une sorte de cyber panorama de l’"American Dream" évanoui, librement adapté du roman éponyme d'Harmony Korine.

L’une des originalités majeures du New Horizons Festival est le concours international de films sur l’art. Cette année se distinguent notamment Mr Gaga [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Tomer Heymann (un portrait du très innovant chorégraphe israélien Ohad Naharin), la production britannique The Sky Trembles and the Earth is Afraid and the Two Eyes Are Not Brothers [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]
de Ben Rivers (un film à la lisière du cauchemar sur le tournage au Maroc de Mimosas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Oliver Laxe
fiche film
]
de l'Espagnol Oliver Laxe) ou encore Belle de nuit Grisélidis Real, Self Portraits de la Belge Marie-Ève de Grave (centré sur une écrivain, peintre et prostituée suisse oubliée). 

En coopération avec les organisateurs de Wroclaw Capitale européenne de la culture 2016, le festival a invité une dizaine de grands réalisateurs pour une section Maîtres du Cinéma Européen. Deux d'entre eux présenteront de larges rétrospectives : l'Italien Nanni Moretti et le Basque Víctor Erice. Parmi les invités spéciaux, le public de New Horizons pourra aussi rencontrer notamment Agnieszka Holland, Jessica Hausner, Claire Denis, Carlos Saura, Petr Helenka, Ulrike Ettinger, Andrei Konchalovsky et Cristian Mungiu.

Producers on the Move
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Filmitalia Cannes 2017