The Square (2017)
In the Fade (2017)
Makala (2017)
Happy End (2017)
120 battements par minute (2017)
La Lune de Jupiter (2017)
Mise à mort du cerf sacré (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

VENISE 2016 Suède

email print share on facebook share on twitter share on google+

I Called Him Morgan et Sámi Blood en avant-première mondiale à Venise

par 

- Après le saxophoniste avant-gardiste américain Albert Ayler, Kasper Collin dresse le portrait du trompettiste américain Lee Morgan et de sa femme Helen, qui l’a assassiné en 1972

I Called Him Morgan et Sámi Blood en avant-première mondiale à Venise
I Called Him Morgan de Kasper Collin

Le film I Called Him Morgan [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 du réalisateur suédois Kasper Collin a été sélectionné pour faire partie de la programmation principale (hors-compétition) du Festival international du film de Venise, tandis que le premier long-métrage d’Amanda Kernell, Sámi Blood [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Amanda Kernell
fiche film
]
, sera projeté dans la section Venice Days. Ces deux œuvres seront présentées en avant-première mondiale lors du festival, qui se tiendra du 31 août au 10 septembre.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Collin a lui-même écrit, réalisé et produit son long-métrage documentaire sur le célèbre jazzman et trompettiste américain Lee Morgan qui, une nuit enneigée du mois de février 1972, est mort après s’être fait tirer dessus par sa femme Helen lors d’un concert donné au Slug’s Saloon d’East Village à New York. Cet assassinat, qui a ébranlé le monde du jazz, sera au cœur de cette “lettre d’amour à deux personnalités uniques en leur genre et à la musique qui les a réunies”, a déclaré le réalisateur.

“C’est un immense plaisir de se dire que le film est désormais prêt après sept ans de travail”, a-t-il ajouté. “Pour ceux qui connaissaient Lee et Helen, elle était à la fois la femme qui lui a sauvé la vie et celle qui a pris sa vie. J’aimerais remercier tous ceux qui ont contribué à ce film et, surtout, les personnes qui ont permis et qui permettent encore à cette musique d’exister. Je n’imagine pas ce que serait ma vie sans elle.”

Le cinéaste avait également mis sept ans à réaliser son premier long-métrage documentaire, My Name Is Albert Ayler (2005), qui retraçait la vie du saxophoniste avant-gardiste américain, lequel a enregistré son premier album en Suède en 1962 avant d’être retrouvé mort huit ans plus tard, à l’âge de 34 ans, dans l’East River de New York. Les ventes internationales du nouveau film de Collin sont assurées par la société new-yorkaise Submarine Entertainment.

De son côté, le film Sámi Blood de Kernell, qui sera présenté dans la section Venice Days du festival, se déroule dans les années 30 et raconte l’histoire d’une Sami de 14 ans qui s’occupe de rennes et subit régulièrement des examens biologiques de nature raciste dans son pensionnat. Elle se met alors à rêver d’une nouvelle vie, mais elle va devoir devenir une autre personne et rompre tous les liens avec sa famille et sa culture si elle veut accomplir son objectif.

En 2015, la cinéaste avait réalisé un court-métrage récompensé intitulé Northern Great Mountain, qui était un prologue à son long-métrage actuel et s’intéressait à une mère sami et son fils renouant avec leurs racines. Sámi Blood, qui est notamment interprété par Lene Cecilia Sparrok, Mia Sparrok et Maj-Doris Rimpi, a été produit par Lars G Lindström pour Nordisk Film Production Sverige. Nordisk se charge également de la distribution nationale du film, tandis que la société danoise LevelK en gère les ventes internationales.

Enfin, on peut noter l’arrivée dans la section compétitive Orizzonti d’Amalimbo, le premier court-métrage du réalisateur et producteur suédo-argentin Juan Pablo Libossart. Ce film suédo-estonien a été produit par Johanna Lind pour la société suédoise Fasad.

(Traduit de l'anglais)

Cannes NEXT
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Swiss Films Cannes