Son of Sofia (2017)
Le Redoutable (2017)
The Square (2017)
A Ciambra (2017)
Ava (2017)
Western (2017)
Les Fantômes d'Ismaël (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

VENISE 2016 Islande/Danemark

email print share on facebook share on twitter share on google+

L’Islande concourt pour la 1ère fois à la Mostra de Venise

par 

- Les Venice Days ont invité Heartstone, un 1er long-métrage par Guðmundur Arnar Guðmundsson, et le documentaire danois The War Show

L’Islande concourt pour la 1ère fois à la Mostra de Venise
Heartstone de Guðmundur Arnar Guðmundsson

Heartstone [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Guðmundur Arnar Guðmundsson
fiche film
]
, un premier long-métrage par Guðmundur Arnar Guðmundsson, sera le premier film islandais à jamais concourir dans le cadre de la Mostra de Venise, dont la prochaine édition aura lieu du 31 août au 10 septembre : il fait en effet partie des 12 titres de la sélection centrale de la section parallèle Venice Days.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Heartstone, dont Guðmundsson a également écrit le scénario, raconte un été mouvementé dans un petit village de pêche isolé, car au moment même où Thor, un adolescent, essaie de conquérir le coeur d’une fille, son copain Christian se rend compte qu’il a des sentiments pour lui : il est temps de quitter la cour de récréation et affronter la difficulté de l’âge adulte.

La troupe du film se compose de Baldur Einarsson, Blaer Hinriksson, Diljá Valsdóttir, Katla Njálsdóttir, Jónína Thórdís Karlsdóttir, Rán Ragnarsdóttir, Daníel Hans Erlendsson, Theodór Pálsson et Sveinn Sigurbjörnsson, les vétérans Nína Dögg Filippusdóttir, Sveinn Ólafur Gunnarsson, Nanna Kristín Magnúsdóttir et Gunnar Jónsson, et le Danois Søren Malling

Guðmundsson est déjà l’auteur de quatre courts-métrages dont Whale Valley (2013), qui a gagné 45 prix internationaux. Il a produit ce premier long-métrage lui-même, avec Anton Máni Svansson, pour la société islandaise Join Motion Pictures, en coproduction avec Lise Orheim Stender et Jesper Morthorst pour la société danoise SF Studios Production. Les ventes internationales de Heartstone sont assurées par l’agence berlinoise Films Boutique.

L’ouverture des Venice Days a été confiée à un autre film nordique : le documentaire The War Show [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Andreas Dalsgaard
fiche film
]
 d’Andreas Dalsgaard, Obaidah Zytoon et Marie Skovgaard. Ce titre, scénarisé par les deux premiers, a été produit par Miriam Nørgaard, Alaa Hassan et Ronnie Fridthjof pour la société danoise Fridthjof Film, avec Dharmafilm et la société finlandaise Oktober.

The War Show suit le destin de la Syrie après la révolution de 2011. Zytoon, qui est DJ pour une radio, et ses amis, un cercle d’artistes et d’activistes, ont commencé de filmer leurs vies à partir du moment où ils sont allés dans la rue pour s’opposer au régime, mais à mesure que leur pays a été englouti par la guerre civile sanglante qu’on sait, entre la prison, la mort et la violence ambiante, leur amitié s’est trouvée mise à rude épreuve. Zytoon a quitté Damas pour retrouver la ville où elle est née, Zabadani, un des centres névralgiques de la rébellion dans la province Homs, avant de monter au nord et d’être témoin de la montée de l’extrémisme. 

The War Show est le sixième long-métrage documentaire de Dalsgaard. Son dernier en date avant celui-ci était Life Is Sacred (2014), sur les cartels de la drogue en Colombie.

(Traduit de l'anglais)

Producers on the Move
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Filmitalia Cannes 2017