Brimstone (2016)
El bar (2017)
Sage Femme (2017)
Fixeur (2016)
The Giant (2016)
Fiore (2016)
Nocturama (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

LOCARNO 2016 Piazza Grande

email print share on facebook share on twitter share on google+

Moka : la vengeance est un plat qui se mange froid

par 

- LOCARNO 2016 : Le réalisateur suisse Frédéric Mermoud a présenté son nouveau film en avant-première mondiale sur la Piazza Grande

Moka : la vengeance est un plat qui se mange froid
Emmanuelle Devos et Samuel Labarthe dans Moka

Six ans après son premier film, Complices [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Frédéric Mermoud
fiche film
]
, ayant bouclé les quatre derniers épisodes de la série française culte Les Revenants, Frédéric Mermoud est au Festival de Locarno avec Moka [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, un thriller surprenant et délicatement pervers adapté d’un roman de Tatiana Rosnay qui traite du thème complexe de la vengeance.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L’histoire se passe à Lausanne. Diane Kramer (merveilleusement interprétée par une Emmanuelle Devos toute en élégance) est déchirée par la douleur d’avoir perdu son fils, victime d’un accident de la route. Sa seule raison de vivre est à présent de retrouver la personne qui a commis cet acte irréparable. Comme la police a désormais cessé les recherches, Diane est obligée de s’adresser à un détective privé. Un indice les met sur la piste : la voiture qui a renversé son fils, une Mercedes, est de couleur moka. Comme il semble que le coupable habite à Évian, notre tragique héroïne s’y rend, mais le chemin de la vengeance va être plus tortueux que prévu, et il va faire émerger des vérités inattendues et équivoques. Le parcours de Diane va en effet croiser la vie d’une autre femme, Marlène (puissamment incarnée par Nathalie Baye), qui est une sorte de méduse tantôt amicale, tantôt dangereuse et ambiguë. 

Mermoud a “fait sienne” l’histoire inventée par Rosnay, notamment en changeant de lieu, un déplacement de Paris et Biarritz aux Alpes qui donne au film une atmosphère mystérieuse et mélancolique qui n’est pas sans évoquer, par moments, Hitchcock et Polanski. Le Lac Léman fait ici figure de frontière aquatique entre deux univers : la vie de Diane à Lausanne et sa fureur vengeresse après la mort de son fils d’un côté, et de l’autre Évian, qui semble un monde calme et serein mais où finit par gronder la tempête. Malgré la beauté presque irréelle des images, on sent physiquement le danger. Diane est un personnage ambigu à l’élégance austère qui évolue en profondeur, comme le lac.

Mermoud braque sa caméra sans ménagement, avec des gros plans insistants sur son héroïne hitchcockienne, comme pour sonder le mystère de son obsession vindicative, savoir ce qui se passe vraiment dans sa tête, et si elle va arriver à mener à bien son plan machiavélique. La photographie intense et incroyablement contrastée (grâce au superbe travail d’Irina Lubtchansky) donne aux paysages une qualité picturale et un allure irréelle. La force des images de Moka réside justement dans cette “irréalité” revendiquées, dans une recherche volontaire de théâtralité.

Ce qui intéresse Mermoud, au-delà de l’histoire, c’est l’intensité des personnages qui cachent, derrière une apparente nonchalance qui tient parfois du cliché, une complexité à fleur de peau. Les apparences sont trompeuses, semble nous dire le réalisateur, qui fait figure de marionnettiste d’un récit qui fonctionne par emboîtement, comme des poupées russes. Comme son prédécesseur Complices, Moka enquête sur le thème de la recherche de la vérité et de la confrontation qui s’ensuit avec son monde intérieur, fait de lumière, mais surtout d’ombres. Une tension douce et inattendue semble se dégage du film de Mermoud, lentement, comme pour nous laisser en savourer le goût. 

Moka a été produit par Diligence Films, Bande à part Films, Tabo Tabo Films e Sampek Productions. Ses ventes internationales sont assurées par Pyramide International.

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

CASI HECHO Home
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Doc Spring