La Colère d'un homme patient (2016)
Paris La Blanche (2016)
Félicité (2017)
Waldstille (2016)
L'autre côté de l'espoir (2017)
Noces (2016)
El bar (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

LOCARNO 2016 Compétition

email print share on facebook share on twitter share on google+

Mister Universo : le spectacle doit continuer

par 

- LOCARNO 2016 : Le dompteur, le contorsionniste, l’homme le plus fort du monde, un fer magique, et le conte de fées sous le chapiteau de Tizza Covi et Rainer Frimmel peut commencer

Mister Universo : le spectacle doit continuer

Les applaudissements ont retenti longuement au Palazzetto Fevi de Locarno, après la projection de Mister Universo [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, en compétition. Tizza Covi et Rainer Frimmel y évoquent le monde du cirque avec une sensibilité particulièrement authentique. 

C’est un film qui vient de loin, ont-ils expliqué en conférence de presse : le résultat de 18 ans en immersion dans l’univers des artistes du chapiteau, à partager leur quotidien fait de spectacles, de roulottes, d’animaux, de campements spartiates, de forts abandonnés, en témoins d’un monde marginal qui risque de s’éteindre. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Comme leurs films précédents, dont l’action s’ancrait déjà dans cet univers (de Das ist alles en 2001 à Babooska en 2005, puis La Pivellina [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
en 2009), Mister Universo est l’exemple même du mélange réussi entre fiction et documentaire. Fidèles à la tradition du néo-réalisme italien, Tizza et Rainer partent toujours de personnages réels pour les insérer dans des récits où leur spontanéité donne corps et substance à la narration. 

Tairo, le personnage principal, est un dompteur qui a abîmé son objet porte-bonheur : un fer plié par Arthur Robin (qui fut couronné Mister Universe, dit L’Homme le plus fort du monde) qui ne l’a pas quitté depuis son enfance. Ainsi, il se lance dans un voyage dans l’Italie des cirques de province, à la recherche de Mister Universe et de sa “force”, un périple scandé par des rencontres avec des membres de sa famille à travers lequel il reparcourt sa propre vie et célèbre son appartenance à un monde marginal, étranger et invisible aux yeux du plus grand nombre, dont les protagonistes sont des êtres dignes et fiers.

Ce qui pourrait d’abord faire figure de fétichisme ou de superstition apparaît de plus en plus, au fil de l’histoire, comme un attachement à la mémoire que les objets portent en eux. Tairo et son amie Wendy effectuent deux parcours parallèles qui vont les rapprocher et resserrer leurs liens d’affection, tandis qu’ils cherchent cette “force” qui fait d’un simple bout de fer quelque chose d’aussi merveilleux et qu’ils vont trouver dans les vies de tous ceux qui, grâce à elle, ont contribué à façonner le monde du cirque. 

Mister Universo est un hommage à cet univers qui lutte pour survivre et se heurte chaque jour à une réalité où L’Homme le plus fort du monde ne sert qu’à faire vendre des biscuits industriels pour le goûter des enfants.

Mister Universo a été produit par Vento Film (la société qu’ont fondée Tizza Covi et Rainer Frimmel en 2002). Les ventes internationales en ont été confiées à Be For Films.

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

CASI HECHO Home
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Doc Spring