American Honey (2016)
Il più grande sogno (2016)
King of the Belgians (2016)
L'Ornithologue (2016)
Ma vie de courgette (2016)
Toni Erdmann (2016)
La Fille inconnue (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

VENISE 2016 Venice Days

email print share on facebook share on twitter share on google+

Indivisibili : se séparer pour grandir

par 

- VENISE 2016 : Edoardo De Angelis revient à Venise avec une histoire de symbiose et de séparation, avec pour protagonistes, deux sœurs siamoises qui découvrent qu’elles peuvent être séparées

Indivisibili : se séparer pour grandir
Angela et Maria Fontana dans Indivisible

Elles marchent dans les bras l’une de l’autre, elles partagent leurs vêtements et leurs sensations, elles sont toujours ensemble, car il leur est impossible de se séparer. Dans Indivisibili [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Edoardo de Angelis
fiche film
]
, le nouveau film très applaudi d’Edoardo De Anglis, les deux protagonistes sont des sœurs siamoises. Le réalisateur napolitain revient à Venise, aux Venice Days cette fois, deux après après la sélection hors compétition de Perez [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, et ne fait que confirmer la vivacité du cinéma parthénopéen en termes de talents et d’imagination. Cette histoire originale et inédite parle de séparation, d’évolution et d’amour, et est centrée sur deux sœurs, Dasy et Viola (Angela et Marianna Fontana, jumelles, mais pas siamoises), qui à 18 ans, découvrent qu’elles peuvent être séparées.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

Cependant, leurs parents ne sont pas d’accord. Nous sommes à Castel Volturno, les deux sœurs sont des stars locales et entretiennent toute la famille en chantant à des mariages. Elles sont très demandées grâce à leur particularité qui, en outre, porterait bonheur, comme s’il s’agissait de créatures sacrées. Le père (Massimiliano Rossi), manager et auteur de leurs chansons, et la mère (Antonia Truppo), femme insipide et fumeuse invétérée, n’ont jamais dit à leurs filles qu’il était possible de les séparer. Lorsqu’un médecin (Peppe Servillo) rencontré à une fête insiste pour les opérer, l’équilibre entre les deux sœurs et toute la famille vole en éclat. Dasy est décidée à aller jusqu’au bout, elle veut mener une vie normale, voyager, danser, faire l’amour ; Viola a peur de la séparation, de la solitude, la vie n’a pas de sens sans sa sœur. Mais même discuter se fait difficile lorsque deux personnes sont rattachées par le bassin, et seul un acte désespéré permettra de trouver une solution.

Oscillant entre réalisme et esprit visionnaire, beauté et brutalité, entre religion et superstition, un film comme Indivisibili n’aurait pas été possible sans un duo de protagonistes efficace, et les sœurs Fontana sont une agréable découverte : elles sont exceptionnellement expressives et naturelles, elles ont un visage d’ange et une belle voix (elles ont participé à une émission de talents de la Raiuno Ti lascio una canzone), et ont su rendre crédible ces jumelles inséparables. Elles se regardent, s’enlacent, traînent ensemble, rient et pleurent, elles découvrent de nouveaux mondes et s’échangent parfois les rôles. Une histoire de symbiose extrême et de séparation qui nous touche tous, car “un lien très étroit entre deux personnes est quelque chose que nous connaissons tous” observe De Angelis “comme deux amants ou bien un fils et sa mère qui aspirent à se séparer, mais qui en ont également peur”.

Indivisibili est une production de Tramp Limited et de O’Groove. Les ventes italiennes sont assurées par Medusa (sortie prévue pour le 29 septembre) et les ventes internationales, par True Colours.

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

CNC conférence 6 decembre
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Les Arcs