American Honey (2016)
Il più grande sogno (2016)
King of the Belgians (2016)
L'Ornithologue (2016)
Ma vie de courgette (2016)
Toni Erdmann (2016)
La Fille inconnue (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Premier clap en octobre pour La Nuit a dévoré le monde

par 

- Anders Danielsen Lie, Golshifteh Farahani, Denis Lavant et des zombies au casting du premier long de Dominique Rocher, produit par Haut et Court

Premier clap en octobre pour La Nuit a dévoré le monde
Les acteurs Anders Danielsen Lie, Golshifteh Farahani et Denis Lavant

Le 24 octobre débutera à Paris le tournage de La Nuit a dévoré le monde (The Night Eats the World), le premier long métrage de Dominique Rocher (remarqué avec son court La vitesse du passé), une adaptation du roman éponyme de Pit Agarmen (Editions Robert Laffont). Selon nos informations figurent au casting le Norvégien Anders Danielsen Lie (nominé à l'Amanda 2012 de meilleur acteur pour Oslo, 31 août [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Joachim Trier
fiche film
]
, apprécié dans Ce sentiment de l'été [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Mikhaël Hers
fiche film
]
, dans Fidelio, l'odyssée d'Alice [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lucie Borleteau
fiche film
]
et récemment dans Personal Shopper [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Artemio Benki
interview : Olivier Assayas
fiche film
]
), la franco-iranienne Golshifteh Farahani (nominée au César 2014 de meilleur espoir pour Syngué Sabour - Pierre de patience [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et au Lumière 2016 de la même catégorie pour Les Deux Amis [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, également à son avantage notamment dans My Sweet Pepper Land [+lire aussi :
critique
bande-annonce
festival scope
fiche film
]
et Paterson [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) et Denis Lavant (nominé au César 2013 de meilleur acteur pour Holy Motors [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Leos Carax
fiche film
]
).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

Ecrit par Guillaume Lemans (Pour elle [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Un homme idéal [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), Jérémie Guez (Iris [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) et Dominique Rocher, le scénario est centré sur Sam, un musicien de 36 ans, solitaire, peu sociable. Un soir, il se rend à une fête dans un grand appartement parisien, organisée par Fanny, son ex qui l'a quitté et qui a emporté des affaires auxquelles il tient. Au cours de la fête, alors que d'étranges signes témoignent de dérèglements comportementaux, Sam est pris à parti par le nouvel ami de Fanny… Il s'isole et finit par s'endormir dans une pièce, seul. Au petit matin, l'appartement est vide, les fêtards errent dans la rue, transformés en zombies. Seul, Sam va devoir se barricader pour se protéger et s'organiser pour survivre. Il sécurise l'immeuble en éliminant les zombies qui se trouvent à l'intérieur. Il ne peut se résoudre toutefois à supprimer l'un d'eux, un vieillard infecté, inoffensif, qu'il emprisonne dans la cage d'ascenseur et qui va devenir son seul confident. Sam finit par trouver une sorte d'équilibre dans cet immeuble. Les appartements laissés à l'abandon sont sources de divertissement, lui permettant de laisser son imaginaire s'exprimer à travers les vies qu'il aurait pu mener. Mais, même pour un solitaire comme Sam, il est difficile de supporter l'isolement absolu. Pourquoi vivre lorsqu'on est seul au monde ? Et Sam est il vraiment le seul survivant à l'invasion des zombies?

Produit par Carole Scotta pour Haut et Court, La Nuit a dévoré le monde a été préacheté par Canal+ et Ciné+. Soutenu notamment par le Torino Film Lab, le film bénéficiera de huit semaines de tournage à Paris du 24 octobre au 22 décembre. La distribution France sera assurée directement par Haut et Court

Haut et Court vient de dévoiler au Festival de Toronto La Fille de Brest [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d'Emmanuelle Bercot qui ouvrira vendredi en compétition le Festival de San Sebastian.

Home Sweet Home
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Les Arcs