Baccalauréat (2016)
Toni Erdmann (2016)
Ma vie de courgette (2016)
Fuocoammare, par delà Lampedusa (2016)
Olli Mäki (2016)
Park (2016)
Waves (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

SAN SEBASTIÁN 2016 Industrie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Deux projets suisses présentés au Forum de coproduction Europe-Amérique latine de San Sebastian

par 

- Le Forum de coproduction Europe-Amérique latine du festival du film de San Sebastian accueille cette année deux Helvètes très prometteurs : Andreas Fontana et Arami Ullón

Deux projets suisses présentés au Forum de coproduction Europe-Amérique latine de San Sebastian
Azor d'Andreas Fontana

Le Genevois Andreas Fontana, formé à Buenos Aires et Lausanne, nominé aux Prix du cinéma suisse en 2016 pour son oeuvre Pedro M, 1981, a été invité au Forum de coproduction Europe-Amérique latine tenu parallèlement au 64e Festival de San Sebastian avec son nouveau projet, Azor. Ce long-métrage fait partiedes 16 projets sélectionnés pour recevoir un des trois prix en jeu. Le forum a pour but de soutenir et promouvoir les grands films du futur. Parmi les réalisateurs invités figure aussi le Paraguayen résidant à Bâle Arami Ullón (auteur du documentaire encensé par la critique El tiempo nublado [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arami Ullón
fiche film
]
), qui présentera le projet Me fui sin mirarte de cerca

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

Azor est produit à Genève par la société Alina Film, à laquelle on doit Back to Stays [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Milagros Mumenthaler
fiche film
]
de Milagros Mumenthaler, Léopard d’or au dernier Festival de Locarno. Le projet de Fontana a déjà bénéficié de deux gros financements suisses : la bourse SSA et la bourse MIGROS. Le film, inspiré de la vie du grand-père du réalisateur, raconte le voyage d’un banquier suisse à travers l’Argentine pendant la dictature, dans les années 1980, pour rassurer les précieux clients de son beau-frère, disparu quelques jours plus tôt. Comment va-t-il accepter sa paranoïa et sa peur sans perdre la froide indifférence et le pragmatisme si caractéristiques de sa profession ?

Le film d’Arami Ullón, Me fui sin mirarte de cerca, est quant à lui produit par Pascal Traeschlin pour Cineworx Filmproduktion. Il explore la complexité du concept d’identité et le sentiment d’appartenance par rapport au pays natal. Le développement de ce long-métrage a été soutenu par un certain nombre d’institutions européennes et suisses telles que le Media Desk Suisse,Fachausschuss Audiovision/Multimedia et Zürcher Filmstiftung. Il a également bénéficié du soutien du Secrétariat d’État à la Culture du Paraguay.

(Traduit de l'italien)

Seneca's Day Lithuania
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Home Sweet Home