La Mort de Louis XIV (2016)
Une famille syrienne (2017)
Ava (2017)
Corps et âme (2017)
Les Fantômes d'Ismaël (2017)
Indivisibili (2016)
La Colère d'un homme patient (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

SAN SEBASTIÁN 2016 Industrie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Deux projets suisses présentés au Forum de coproduction Europe-Amérique latine de San Sebastian

par 

- Le Forum de coproduction Europe-Amérique latine du festival du film de San Sebastian accueille cette année deux Helvètes très prometteurs : Andreas Fontana et Arami Ullón

Deux projets suisses présentés au Forum de coproduction Europe-Amérique latine de San Sebastian
Azor d'Andreas Fontana

Le Genevois Andreas Fontana, formé à Buenos Aires et Lausanne, nominé aux Prix du cinéma suisse en 2016 pour son oeuvre Pedro M, 1981, a été invité au Forum de coproduction Europe-Amérique latine tenu parallèlement au 64e Festival de San Sebastian avec son nouveau projet, Azor. Ce long-métrage fait partiedes 16 projets sélectionnés pour recevoir un des trois prix en jeu. Le forum a pour but de soutenir et promouvoir les grands films du futur. Parmi les réalisateurs invités figure aussi le Paraguayen résidant à Bâle Arami Ullón (auteur du documentaire encensé par la critique El tiempo nublado [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arami Ullón
fiche film
]
), qui présentera le projet Me fui sin mirarte de cerca

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Azor est produit à Genève par la société Alina Film, à laquelle on doit Back to Stays [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Milagros Mumenthaler
fiche film
]
de Milagros Mumenthaler, Léopard d’or au dernier Festival de Locarno. Le projet de Fontana a déjà bénéficié de deux gros financements suisses : la bourse SSA et la bourse MIGROS. Le film, inspiré de la vie du grand-père du réalisateur, raconte le voyage d’un banquier suisse à travers l’Argentine pendant la dictature, dans les années 1980, pour rassurer les précieux clients de son beau-frère, disparu quelques jours plus tôt. Comment va-t-il accepter sa paranoïa et sa peur sans perdre la froide indifférence et le pragmatisme si caractéristiques de sa profession ?

Le film d’Arami Ullón, Me fui sin mirarte de cerca, est quant à lui produit par Pascal Traeschlin pour Cineworx Filmproduktion. Il explore la complexité du concept d’identité et le sentiment d’appartenance par rapport au pays natal. Le développement de ce long-métrage a été soutenu par un certain nombre d’institutions européennes et suisses telles que le Media Desk Suisse,Fachausschuss Audiovision/Multimedia et Zürcher Filmstiftung. Il a également bénéficié du soutien du Secrétariat d’État à la Culture du Paraguay.

(Traduit de l'italien)

Film Business Course
Festival Scope Quinzaine
WTW Unexpected Love Stories
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss