Glory (2016)
Waves (2016)
María (y los demás) (2016)
Baccalauréat (2016)
United States of Love (2016)
Personal Shopper (2016)
Zoology (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

ZURICH 2016

email print share on facebook share on twitter share on google+

Sketches of Lou : portrait d’une Zurichoise assoiffée de liberté

par 

- Après l’aventure Wonderland, la jeune Suisse Lisa Blatter nous offre un film qui trace le portrait d’une jeune femme hédoniste et libre

Sketches of Lou : portrait d’une Zurichoise assoiffée de liberté
Liliane Amuat dans Sketches of Lou

Sketches of Lou [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, un premier long-métrage par Lisa Blatter qui vient de faire son avant-première mondiale au Festival de Zurich, dans la section dédiée à la Suisse, l’Allemagne et l’Autriche, trace le portrait d’une jeune femme dont la faim de liberté semble se transformer en boulimie.

L’héroïne, Lou, est une vraie citadine, indépendante au point qu’elle ne perd pas une occasion de se prouver (à elle et aux autres) que la liberté est le seul antidote possible à la routine, qu’elle craint plus que tout. Que fuit-elle exactement ? On peut se le demander. Et pourquoi les liens affectifs la terrorisent-elle à ce point ? Sa rencontre avec Aro, artiste lui aussi, et tout aussi citadin, mais également animé par un désir de stabilité qui est étranger à Lou, la force à se confronter avec les petits démons qui se cachent sous le bandage mystérieux qu’elle porte toujour au bras. Tout se passe comme si Aro était pour elle une sorte d’alter ego, un reflet de l’existence apaisée que pourrait avoir Lou, même si elle ne s’y reconnaît pas. C’est que s’arrêter signifierait rester face à face avec un passé qu’elle n’est pas encore prête à déterrer. Cependant, à mesure que sa relation avec Aro évolue, Lou se met à ressentir des émotions nouvelles : jalousie, tendre, tentation de s’autoriser à baisser sa garde. À travers ce personnage, Lisa Blatter évoque toute une jeunesse zurichoise partagée entre désinhibitation et quête identité, une jeunesse à bien des égards “dorée” qui n’arrive pas, toutefois, à se libérer complètement de la pression d’une société qui la voudrait performante. Lou rejette tous les rôles que les autres semblent vouloir lui imposer (mère, compagne, fille) pour se réfugier dans un éternel présent toujours lancé vers l’avant, aussi fuyant et complexe qu’elle.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

Blatter pose un regard sagace et pudique à la fois sur une facette de Zurich pour nous livrer le portrait d’un couple totalement contemporain, complexe et imparfait. Si Lou (Liliane Amuat) fait toujours attention de bien masquer ses faiblesses sous une cuirasse qui lui va comme un gant, l’intrigant paysage sonore de Maurizius Staerkle Drux qui accompagne tout le film donne quelques indices fugaces mais significatifs sur sa personnalité insaisissable, comme si les notes se tranformaient en autant de petites gouttes de pluie tombées du ciel pour rafraîchir une atmosphère chargée de désirs tus et de besoins étouffés derrière un orgueil de façade. Que signifie être une femme moderne ? Comment s’y retrouver, entre désirs et expectatives ? Comment se sentir moins seule sans perdre son individualité du même coup ? Loin de la superficialité de la ville, Lou va trouver dans les montagnes (dans le majestueux décor alpin qui marque la fin du film) le courage de s’ancrer dans le présent pour mieux se jeter dans le futur.

Sketches of Lou a été produit par la société zurichoise 2:1 Film GmbH.

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

Seneca's Day Lithuania
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Home Sweet Home