American Honey (2016)
Il più grande sogno (2016)
King of the Belgians (2016)
L'Ornithologue (2016)
Ma vie de courgette (2016)
Toni Erdmann (2016)
La Fille inconnue (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

LONDRES 2016

email print share on facebook share on twitter share on google+

A United Kingdom : unis par l’amour et la même ferveur politique

par 

- À partir d’une histoire vraie, Amma Asante et ses comédiens David Oyelowo et Rosamund Pike nous livrent un film historique sur un amour interdit mêlé d’intrigues politiques

A United Kingdom : unis par l’amour et la même ferveur politique
Rosamund Pike et David Oyelowo dans A United Kingdom

Le troisième long-métrage d’Amma Asante, A United Kingdom [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, une comédie dramatique historique romantico-politique adaptée du livre Colour Bar de Susan William, a été présenté en ouverture du 60e Festival BFI de Londres. Asante a déjà remporté pour A Way of Life [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
un BAFTA du plus remarquable accomplissement pour un réalisateur, scénariste ou producteur britannique à son premier long-métrage. Son film suivant, Belle [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, a gagné le prix de l’interprétation féminine aux BIFA-Film du cinéma britannique indépendant.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

A United Kingdom raconte la véritable histoire de Seretse Khama (David Oyelowo), l’héritier du trône du Béchuanaland (un ancien protectorat britannique, actuel Botswana), et de Ruth Williams (Rosamund Pike), l’employée londonienne qu’il a épousée dans les années 1940 malgré l’opposition farouche de leurs familles et des gouvernements britannique et sud-africain. En collaboration avec le scénariste Guy Hibbert, Asante parvient de nouveau à rendre compte d’un chapitre oublié de l’Histoire britannique, un épisode riche en manigances politiques résonnant de racisme “subversif” et d’esprit colonialiste, mais qui a montré que l’amour pouvait dépasser toutes les frontières et tous les tabous. L’alchimie entre les acteurs, Oyelowo et Pike, leur permet de livrer des performances superbes et des moments de légèreté joués avec sincérité et une élégance discrète.

Seretse, un jeune étudiant en droit à Londres, se prépare depuis sa naissance à régner un jour sur son pays et donc à revenir en Afrique prendre le relai de son oncle Tshekedi (Vusi Kunene). Ses plans se trouvent cependant chamboulés quand il rencontre Ruth Williams à une soirée dansante. En plus de leur passion commune pour le jazz, c’est comme si le destin les avait réunis. Il ne faut pas longtemps à Seretse pour poser un genou à terre et la demander en mariage, sans soupçonner qu’une crise politique internationale va s’ensuivre.

Comme dans Belle, en 2013, Asante transcende ici les stéréotypes et les frontières de classe en inversant les rôles : Seretse, l’homme noir, est de lignée royale, et c’est Ruth, la femme blanche issue de la classe moyenne, qui est perçue comme de statut inférieur. À leur mariage progressiste s’opposent non seulement l’oncle et toute la tribu de Seretse, mais aussi le gouvernement britannique, par crainte d’offenser l’Afrique du Sud de l’Apartheid. Même le père conservateur de Ruth (Nicholas Lyndhurst) menace de la déshériter. Asante et Hibbert sont bien parvenus à doser les éléments d’intrigue politique et à naviguer dans le réseau complexe des personnages déterminés à empêcher le mariage, à remettre en cause la légitimité de Seretse et à séparer les amants. Ces épreuves vont forcer Seretse à un long exil à Londres, tandis que Ruth reste en Afrique comme pour servir d’otage. Par sa constance dans ses affections, notamment pour son pays et son peuple, Seretse devient de plus en plus un leader, tandis que Ruth, précédemment apolitique, devient une fervente défenseuse de son mari comme de son pays d’adoption. Ensemble, par leur courage et leur conviction, ils vont apporter au Béchuanaland une loi plus démocratique..

La photographie de Sam McCurdy rend superbement compte de la beauté exotique des étendues de sable et de la nature sauvage du Botswana. Le film, tourné entre le Royaume-Uni et l’Afrique du Sud, est un titre de Pathé, BFI, BBC Films et Ingenious, avec la participation de Canal+ et Cine+, produit par Yoruba Saxon (États-Unis), Perfect Weekend (États-Unis), Harbinger Pictures (États-Unis) et Film United. Pathé en assurera la distribution au Royaume-Uni et en France et les ventes internationales dans le reste du monde. Aux États-Unis, A United Kingdom sera distribué par Fox Searchlight Pictures.

Cineuropa couvre le 60e Festival BFI de Londres en collaboration avec le Masters en cinéma, programmation et organisation éditoriale d’expositions et cycles culturels de l’École nationale de cinéma et télévision britannique.

(Traduit de l'anglais)

Lire aussi

Home Sweet Home
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Les Arcs