Spoor (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
The Square (2017)
Handia (2017)
I Am Not a Witch (2017)
Valley of Shadows (2017)
La Belle et la meute (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

SEMINCI 2016

email print share on facebook share on twitter share on google+

La 61e Seminci allume ses projecteurs

par 

- Valladolid est prêt à accueillir une nouvelle édition de l’événement, avec le premier film de Miguel del Arco et le dernier Philippe Lioret en ouverture et en clôture, respectivement

La 61e Seminci allume ses projecteurs
Las furias de Miguel del Arco

Las furias [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, le premier long-métrage du metteur en scène de théâtre espagnol le plus populaire du moment, Miguel del Arco, un film qui suscite donc beaucoup d’impatience, fera l’ouverture de la 61e Seminci de Valladolid samedi. L’événement se conclura le 29 octobre sur la projection du Fils de Jean [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Philippe Lioret
fiche film
]
de Philippe Lioret. Un autre Espagnol, Alberto Morais, participe à la compétition internationale avec La madre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, une coproduction hispano-franco-roumaine qui a été présentée au dernier Festival de Montréal.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Sont également en lice Aquarius [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Kleber Mendonça Filho (Brésil/France), El ciudadano ilustre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
des Argentins Duprat et Cohn (Espagne/Argentine), Le Client [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Asghar Farhadi (France/Iran), Hedi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Mohamed Ben Attia (Tunisie/Belgique/France/Qatar/Émirats arabes), Le Roi des Belges [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Jessica Woodworth, Peter B…
fiche film
]
du duo Brosens-Woodworth (Belgique/Pays-Bas/Bulgarie), Folles de joie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Paolo Virzì
fiche film
]
de Paolo Virzi (Italie/France), Les Innocentes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Anne Fontaine (France/Pologne) et Réparer les vivants [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Katell Quillévéré
fiche film
]
de Katell Quillévéré (France/Belgique).

Dans la stimulante section Point de rencontre, qui accueille des premiers et deuxièmes longs-métrages de fiction, 14 titres se disputeront le prix du meilleur film et les 15 000 euros qui l’accompagnent, notamment By the Time It Gets Dark [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Anocha Suwichakornpong (Thaïlande/Benelux/Qatar/FrancE), Blessed Benefits [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Mahmoud al Massad (Qatar/Allemagne/Jordanie/Pays-Bas),  Junction 48 [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Udi Aloni (Israël/Allemagne/États-Unis), Marija [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Michael Koch
fiche film
]
de Michael Koch (Allemagne/Suisse), My First Highway [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Kevin Meul (Belgique), Quit Staring at My Plate [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Hana Jušić
fiche film
]
de Hana Jüsic (Croatie/Danemark), White Sun [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Deepak Rauniyar (Népal/États-Unis/Qatar/Pays-Bas) et Tramontane [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Vatche Boulghourjian (Liban/France/Émirats arabes/Qatar).

Trois titres espagnols sont parmi les documentaires de la section Le Temps de l’Histoire : Contra la impunidad d’Iñaki Arteta, Dancing Beethoven d’Arantxa Aguirre et El último verano [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la débutante Leire Apellaniz. À leurs côtés se trouvent plusieurs films polonais (Zud [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Marta Minorowicz, 21 X New York [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Piotr Stasik et Alisa in Warland, de Liubov Durakova et Alisa Kovalenko), un allemand (Café Waldluft de Matthias Kossmehl), un italien (Between Sisters de Manu Gerosa) et un roumain (Hotel Dallas [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, réalisé par le duo Sherng-Lee Huang-Livia Ungur).

Geraldine Chaplin (qui fait une apparition dans Un monstruo viene a verme [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Juan Antonio Bayona
fiche film
]
), le cinéaste autochtone Francisco Regueiro et Chema Prado, l’ancien directeur de la Filmothèque espagnole, recevront l’Épi d’or d’honneur de la Seminci. Le festival rendra en outre hommage à feu Abbas Kiarostami à travers une rétrospective de ses films qui sera ouverte par le documentaire 76 Minutes and 15 Seconds with Kiarostami de Seifollah Samadian.

(Traduit de l'espagnol)

WTW Documentaries
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss