Le Fidèle (2017)
Silent Night (2017)
Tierra firme (2017)
La Lune de Jupiter (2017)
Meda or the Not So Bright Side of Things (2017)
Euthanizer (2017)
Western (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Roumanie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Andrei Creţulescu en post-production sur Charleston

par 

- Ce premier long-métrage représentera la Roumanie à l’Agora du Festival de Thessalonique

Andrei Creţulescu en post-production sur Charleston
Le réalisateur Andrei Creţulescu

Après sa sélection l’année dernière dans la section Crossroads de l’Agora du Festival international de Thessalonique, le premier long-métrage d’Andrei Creţulescu, intitulé Charleston [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Andrei Creţulescu
fiche film
]
, est de retour dans le volet industrie de l’événement, cette fois dans la section Travaux en cours (lire l’article). Ce projet est une coproduction entre la société roumaine Icon Production, représentée par Velvet Moraru, la française Les Films du Tambour, représentée par Marie Legrand et Rani Massalha, et la société de Creţulescu, Kinosseur.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le scénario, également de Creţulescu, suit un personnage central nommé Alexandru (Şerban Pavlu) qui pleure la mort de sa femme Ioana (Ana Ularu) dans un accident de voiture. Un jour, un homme, Sebastian (Radu Iacoban), se présente à lui pour lui faire la plus étrange des demandes : en tant qu’amant secret de Ioana, il est convaincu qu’Alexandru son mari est le seul être au monde capable de l’aider à surmonter le chagrin causé par sa disparition. 

Le tournage du projet, entre Bucarest et plusieurs stations balnéaires de la Mer Noire, a commencé le 20 août pour se terminer un mois plus tard. Son budget est de 650 000 euros. La photographie en a été confiée à Barbu Bălăşoiu (Sieranevada [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Cristi Puiu
fiche film
]
). 

Creţulescu a confié à Cineuropa que l’idée de Charleston venait de son enfance et qu’il s’agissait avant tout dans le film d’explorer la possibilité pour quelqu’un d’aimer deux personnes à la fois. Le réalisateur, déjà remarqué pour ses élégants courts-métrages, a dit de son premier long qu’il avait été tourné “dans des couleurs vives qui nous ramènent au Technicolor des années 1940 et qui ont permis de transformer le Bucarest d’aujourd’hui, de manière à en faire une version rétro de lui-même”. “Comme dans mes courts-métrages, a-t-il ajouté, la musique y est très présente”.

Charleston arrivera sur les écrans roumains dans le courant de l’année prochaine.

(Traduit de l'anglais)

Gijón
Bosphorus
Roma_Lazio_FC
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss