Corps et âme (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
La Belle et la meute (2017)
The Square (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Spoor (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

BLACK NIGHTS 2016 Panorama

email print share on facebook share on twitter share on google+

We Used to Be Cool : enfants, mensonges et vidéo

par 

- Le troisième film de la réalisatrice autrichienne Marie Kreutzer parle de trois couples trentenaires qui décident de devenir parents

We Used to Be Cool : enfants, mensonges et vidéo

We Used to Be Cool [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le troisième film de la réalisatrice et scénariste autrichienne Marie Kreutzer vient d’être présenté à la programmation Panorama du Festival international du film Black Nights. Après avoir abordé la vie en communauté (The Fatherless [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, 2011) et la maladie en phase terminale (Gruber Is Leaving [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, 2015), Kreutzer dépeint à nouveau son thème préféré : les relations, dans le cadre d’un environnement générationnel spécifique cette fois. Le goût prononcé de la réalisatrice pour les chansons populaires en lien avec la narration et la différentiation habituelle entre la vie citadine et rurale, ou de banlieue, sont également mis en avant.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Trois couples trentenaires et amis de longue date, plus ou moins épanouis dans leur vie personnelle et professionnelle, mais très différents décident presque simultanément de devenir parents. Stella (Vicky Krieps) et Markus (Marcel Mohab) semblent heureux et en parfaite harmonie avec l’idée de fonder une famille, alors que les deux autres enfants sont le résultat d’un stress que les couples se sont eux-mêmes infligé. Avoir des enfants est la prochaine étape à franchir pour Chris (Manuel Rubey) et Mignon (Pheline Roggan), qui tentent avec insistance de convaincre leur partenaire de devenir parent.

Étonnamment, il s’agit d’un film sur de jeunes parents qui parvient à transmettre son message sans avoir recours au cliché des grands-parents servant de guides moraux souhaitant les remettre dans le droit chemin. Le film se concentre uniquement sur cette génération de trentenaires en tant que parents et sur les problèmes épineux auxquels ils doivent faire face, tels que les divergences de points de vue sur les principes d’éducation et d’alimentation des enfants, les capacités sociales des enfants des autres, les doutes sur ses capacités de parent ainsi que les doutes (justifiés) concernant son partenaire et enfin, le changement d’opinion sur la meilleure manière de vivre.

Les réactions des couples face à ces problèmes sont présentées sous forme de vidéos-confessions à Stella, la réalisatrice du documentaire qui fait partie du groupe et qui décide de réaliser un projet sur leur expérience commune. En fonction de la perspective du spectateur, cette méthode peut rappeler Sex, Lies, and Videotape de Soderbergh ou les commentaires ‘’privés’’ des candidats des émissions de télé-réalité. Les entretiens sont des bribes en noir et blanc éparpillées à travers le film principalement réalisé dans des tons vifs dont le montage, cet élément mis à part, est tout à fait conventionnel. Ces vidéos montrent l’évolution de chaque couple, mais aussi du groupe dans son ensemble et la manière dont les rôles traditionnels de la mère et du père se transforment, lentement mais sûrement, en un désordre indéfinissable. 

Famille, amis, médias, religion, mouvements sociaux et autres leaders d’opinion tentent constamment de nous vendre leurs solutions sur ces expériences de vie déconcertantes. Le film de Kreutzer nous rappelle que ces conseils ont leurs limites, étant donné que chacun vit sa propre histoire et fait ses propres expériences. C’est pourquoi We Used to Be Cool est un film à la fois divertissant et pertinent sur cette génération et la difficulté de devenir parents.

We Used to Be Cool a été produit par les compagnies autrichiennes Novotny & Novotny Filmproduktion et Witcraft Szenario. Picture Tree possède les droits internationaux du film.

En collaboration avec

 

(Traduit de l'anglais)

Lire aussi

Warsaw
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss