Une femme douce (2017)
120 battements par minute (2017)
Western (2017)
Scary Mother (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
The Erlprince (2016)
Grain (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

INDUSTRIE Allemagne

email print share on facebook share on twitter share on google+

La protection du climat derrière la caméra

par 

- Pour son 1er atelier de développement durable appliqué aux tournages, Green Film Shooting a réuni les représentants d'organisations, fonds d'aide au cinéma, chaînes télé et sociétés de production

La protection du climat derrière la caméra
au fond, de gauche à droite : Pierre Gernet, Richard Smith, Birgit Heidsiek, Aaron Matthews, Maaike Salverda, Jochen Korth, Diane Driessen, Maria Würth, Marcus Kreuz, Jeremy Mathieu, Luca Ferrario, Ina Hößler, Joanna Gallardo ; devant : Christiane Dopp, Phil Skolle, Catherine Puiseux

Tandis que les chefs d'État sont à Marrakesh pour la COP22 et discutent des moyens d’éviter une hausse des températures mondiales de plus de 2°C sur la base des mesures prévues par l'Accord de Paris, des représentants de l'industrie européenne du cinéma et de la télévision se sont eux aussi se sont réunis à Hambourg (les 7 et 9 novembre) pour le tout premier atelier de formation au développement durable appliqué aux tournages, où ont été présentées des stratégies qui pourraient permettre la réduction des émissions carbone liées aux productions audiovisuelles. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L'événement, organisé par Green Film Shooting en collaboration avec le responsable chargé du développement durable au sein de la BBC (Richard Smith), le fonds régional Filmförderung Hamburg Schleswig-Holstein et le consortium albert de la BAFTA, a accueilli des participants de six pays européens dans le but de discuter des mesures qui permettraient de rendre l'industrie de l'audiovisuel plus écologique. Des représentants des chaînes TF1 et WDR ont participé à l'atelier, ainsi que des représentants des studios Bavaria Film et Letterbox, et de fonds tels que TrentinoCopenhagen ou encore Eurimages.

Bien que les activités de production cinématographique ou télévisuelle ne soient pas aussi polluantes que celles des industries de l'énergie ou de l'automobile, le volume d’énergie consommée sur les tournages est énorme. Selon le consortium albert, la production d'un long-métrage entraîne jusqu'à 1000 tonnes d'émissions carbone. À la BBC, l'empreinte carbone liée aux activités de production atteint près de 200 000 tonnes d'émissions carbone par an, un chiffre qui pourrait être réduit de près de 25% en appliquant des techniques conformes au développement durable.

En France, le guide de l'éco-production créé par par Ecoprod, fruit d’un partenariat entre des chaînes télévisées, des fonds d’aide au cinéma et des organisations environnementales, fournit à l'industrie de l'audiovisuel des outils et systèmes de mesures permettant de limiter les émissions carbone. Par exemple, au lieu d'avoir recours à des générateurs diesel, extrêmement polluants, les équipes de tournage de la capitale peuvent accéder directement au réseau électrique grâce aux installations prévues par le distributeur d'énergie local, qui a mis en place des stations de raccordement dans plus de 500 lieux de tournage populaires de Paris.

En Allemagne, les tournages pour le cinéma ou la télévision qui respectent l'environnement reçoivent depuis 2011 des attestations Green Shooting Card, délivrées par le fonds régional Hambourg Schleswig-Holstein. 

Le prochain objectif du groupe de travail européen sera de développer des normes communes à tous.

(Traduit de l'anglais)

Sarajevo Report
Locarno Report
Midpoint TV/Feature
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss