En attendant les hirondelles (2017)
Western (2017)
La Lune de Jupiter (2017)
El autor (2017)
Khibula (2017)
M (2017)
Thelma (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FINANCEMENT Roumanie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le Centre du cinéma roumain consacre plus de 4,4 millions d'euros à l'aide à la production

par 

- Aucun grand film ne bénéficiera de l’aide à la production octroyée par la deuxième session de financement de 2016

Le Centre du cinéma roumain consacre plus de 4,4 millions d'euros à l'aide à la production
Le réalisateur Valentin Hotea (© Cristian Radu Nema/Mediafax Foto)

Hier soir, le Centre du cinéma roumain a annoncé les bénéficiaires de sa seconde session d’aide à la production de l’année 2016. Des projets de fiction, de documentaire et d’animation se partagent un montant total de 4,4 millions d’euros. Cristian Mungiu, Cristi Puiu et Corneliu Porumboiu ne font pas partie de la liste des réalisateurs sélectionnés.

La somme de 2 400 000 € a été attribuée aux onze films de fiction suivants : I Hate Berlin de Valentin Hotea (HiFilm Productions), Fish Bone de Dragomir Sholev (HiFilm Productions), The Gendarme de Dan Chişu (Domestic Film), Eden d’Agnes Kocsis (Libra Film Productions), Father Moves Mountains de Daniel Sandu (Mobra Films), Luca de Horaţiu Mălăele (Fundaţia Teatru Contemporan), Craziness de Sinişa Dragin (Mrakonia Film), First Client de Răzvan Săvescu (Scharf Advertising), Redemption de Toma Enache (Vision PM), Night de Gabriel Achim (Mandragora) et 1983 d’Andrei Cohn (Mandragora).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cinq premiers longs-métrages se partagent un peu plus d’un million d’euros : Toward North de Dan Mihai Mincan (De Film Productions), Spiral de Cecilia Felmeri (Hai-Hui Entertainment), Tie de Marius Olteanu (Parada Film), Windseeker de Marius Sofronea (Libra Film Productions) et Otto the Barbarian de Ruxandra Ghiţescu (Alien Film).

Quatre documentaires se partagent 444 000 € : Temporary d’Alexander Nanău (Alexander Nanau Productions), The Dead Country de Radu Jude (HiFilm Productions), Occasional Spies d’Oana Giurgiu (Libra Film Productions) et The Dictatorship Nostalgia de Marius Barna (Paradox Film).

Enfin, un total de 300 000 € a été attribué à trois films d’animation et dix courts-métrages se partagent environ 200 000 €. Onze projets de fiction et de documentaire ont reçu de l’aide au développement d’une valeur de 40 000 €.

(Traduit de l'anglais)

Roma_Lazio_FC
Bridging_the_dragon_Home
Les Arcs call
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss