Une famille syrienne (2017)
Western (2017)
La Lune de Jupiter (2017)
Petit Paysan (2017)
En attendant les hirondelles (2017)
The Square (2017)
Thelma (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FINANCEMENTS Suède/Norvège

email print share on facebook share on twitter share on google+

Un gangster suédois et un “domestique” norvégien se serrent les coudes

par 

- Lucky et The Domestique font partie des deux nouveaux longs-métrages chacun dont les Instituts du cinéma suédois et norvégien financeront la production l’année qui vient

Un gangster suédois et un “domestique” norvégien se serrent les coudes
La réalisatrice Mia Engberg

En leurs dernières sessions d’attribution d’aides à la production respectives de l’année, les Instituts du cinéma suédois et norvégien ont décidé de soutenir deux longs-métrages chacun, plus des courts-métrages, pour des tournages prévus l’année prochaine. 

L’Institut suédois du cinéma va épauler la Suédoise Mia Engberg pour son premier film de fiction, Lucky, ainsi que la Norvégienne Margreth Olin pour le documentaire Childhood, coproduit en Suède par Lars Jönsson pour Memfis Film International, aux côtés de la société norvégienne Speranza Film

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Après le succès de son documentaire Belleville Baby [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2013), couronné par un Guldbagge du cinéma suédois, Engberg propose une histoire, imaginée par elle, qui se passe entre Paris et son pays. Le personnage principal de Lucky est un vieux mafieux nommé Vincent qui en a assez de travailler la nuit et rêve d’une autre vie. Tout change quand il se retrouve soudain en charge de sa fille adolescente, Grace. Le film est produit par Tobias Janson pour Story AB Productions.

Olin, qui a récemment suivi les expériences de 22 patients avec le célèbre guérisseur Joralf Gjerstad de Snåsa, souhaite à présent se pencher sur ce que “jouer” veut dire pour les enfants en essayant de considérer le thème de leur point de vue, et non de celui de l’observateur du quotidien.

L’Institut norvégien du cinéma soutient deux projets dans le cadre de son programme New Ways, créé pour encourager l’audace et stimuler les progrès des jeunes talents de la réalisation : The Domestique de Jannicke Systad Jacobsen (budget : 891 000 €) et le documentaire hybride iHuman de Tonje Hessen Schei (budget : 891 000 €).

Dans The Domestique, produit par Isak Eymundsson et Ruben Thorkildsen pour Ape & Bjørn Productions, la cycliste renommée Kim Carlsen (39 ans) reconnaît en conférence de presse qu’elle a fait usage de produits dopants et perd, dans la foulée, tout ce qu’elle a : travail, mari, enfants, logement, crédibilité et respect de soi. Jacobsen est déjà lauréate d’un Amanda du cinéma norvégien dans la catégorie meilleur film, pour Turn Me On, Goddammit! [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Jannicke Systad Jacobsen
fiche film
]
.

Schei, qui a de son côté à son actif un Amanda du meilleur documentaire (pour Drone [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, 2014), se propose dans son prochain projet d’explorer “l’intelligence artificielle, le contrôle social, les nouveaux constellations du pouvoir et les forces en présence dans la course technologique”. Son film est produit par Jonathan Borge Lie pour Volt Film.

(Traduit de l'anglais)

Roma_Lazio_FC
Unwanted_Square_Cineuropa_01
Les Arcs call
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss