La Lune de Jupiter (2017)
Silent Night (2017)
Tierra firme (2017)
Meda or the Not So Bright Side of Things (2017)
Euthanizer (2017)
Western (2017)
Le Fidèle (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FILMS Portugal

email print share on facebook share on twitter share on google+

Mother Knows Better retourne vers le futur

par 

- Le premier long-métrage de Nuno Rocha se concentre sur un repas de famille mis sens dessus dessous à mesure que l’hôtesse explore des réalités parallèles confondant passé et présent

Mother Knows Better retourne vers le futur

Un rassemblement familial se transforme en profond désordre : le décor n’est pas particulièrement original, mais une fois développé, il permet d’imaginer une vaste gamme de possibilités, de la découverte de secrets honteux aux situations dysfonctionnelles les plus hilarantes. Mother Knows Better [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du réalisateur portugais Nuno Rocha est l’un de ces films où une famille finit par réconcilier le présent avec le passé autour d’une table, mélangeant traumatismes et joies à doses égales. Cependant, dans le premier long-métrage de Rochas, ce milieu familial est enrobé de fantastique à mesure que le personnage principal – une hôtesse interprétée par Maria João Abreu – est frappé d’une impression étrange qui lui permet d’explorer des mondes parallèles mélangeant temps et espace. Elle fait d’autres choix et par conséquent, plonge une fête d’anniversaire banale dans le chaos.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Il y a des années, la productrice Pandora da Cunha Telles (Ukbar Filmes) a commandé des projets de comédie à un groupe de scénaristes. L’idée était de créer un réservoir d’histoires qui pourraient être adaptées à l’écran pour un large public (peu importe le sens que l’on donne à ce mot compte tenu du petit marché que représente l’industrie portugaise). Mother Knows Better était l’un de ces projets et a été écrit par Roberto Pereira (dont les précédents travaux comprennent le scénario de Virados do Avesso [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Edgar Pêra, et d’autres pour la télévision) et le réalisateur lui-même. Rocha – mieux connu pour son travail dans la publicité et ses courts-métrages Vicky and Sam et 3x3 – nous propose une comédie ouvertement destinée au grand public qui, contrairement aux comédies portugaises de ces dernières années, parvient à amuser sans devenir vulgaire et sans insulter l’intelligence du spectateur. Tourné en trois semaines à peine, le film semble également avoir été influencé par des films fantastiques des années 1980 tels que Retour vers le futur et Peggy Sue s’est mariée, auxquels il fait référence en rendant en quelque sorte un hommage générationnel aux films fantastiques familiaux américains, qui ont marqué l’enfance de ceux qui sont aujourd’hui âgés de 30 à 40 ans.

Outre Abreu, Mother Knows Better réunit des acteurs inspirés : l’actrice chevronnée Manuela Maria (dont l’interprétation brillante d’un personnage souffrant d’Alzheimer équilibre drame et comédie), Carlos Santos, Dalila Carmo et Manuel Cavaco, entre autres. Les scènes de flash-back renferment néanmoins les meilleurs textes et les meilleures scènes des acteurs. L’actrice prometteuse Joana Pais de Brito se distingue particulièrement dans le rôle de la mère du personnage d’Abreu – une femme aimante, mais plutôt autoritaire qui a manifestement reçu une éducation catholique et conservatrice dans un pays sous dictature. Aussi clownesque et stéréotypée puisse-t-elle être, il est toutefois facile de s’identifier à elle, et son interprétation est émouvante et incroyablement drôle. À ses côtés, Filipe Vargas (vu plus tôt cette année dans John From [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), dans un jeu de ping-pong très fluide, interprète un père obsédé par le football pendant que son aînée rebelle, jouée par Filipa Areosa, peine à faire accepter son nouveau petit-ami à sa famille jusqu’à ce qu’elle finisse par l’épouser. Le personnage (également joué par Abreu) finira par le rejeter de manière inattendue des années plus tard, durant la réunion de famille.

Pour quelques scènes, le côté fantastique de l’intrigue a nécessité l’utilisation d’effets spéciaux qui se sont révélés particulièrement convaincants pour un film à petit budget.

Mother Knows Better est le dernier film portugais de l’année 2016 – une année durant laquelle un total de 35 longs-métrages (14 fictions et 11 documentaires) sont sortis dans les salles portugaises. Un seul, A Canção de Lisboa [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Pedro Varela, est parvenu à dépasser les 185 000 entrées. Les 34 autres n’ont pas dépassé les 32 000 entrées chacun.

(Traduit de l'anglais)

Lire aussi

Bosphorus
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss