Miséricorde (2016)
6.9 on the Richter Scale (2016)
Belle Dormant (2016)
Callback (2016)
Sámi Blood (2016)
Grave (2016)
The Young Lady (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

TRIESTE 2017

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le “cinéma de guerre” d’Europe centrale et de l’Est revient à Trieste

par 

- Les conflits européens sont parmi les thèmes abordés par les titres en lice à la 28e édition du festival italien, qui se tiendra du 20 au 29 janvier

Le “cinéma de guerre” d’Europe centrale et de l’Est revient à Trieste
Amerika Square de Yannis Sakaridis

La 28e édition du Festival de Trieste, qui se tiendra du 20 au 29 janvier sous la direction de Fabrizio Grosoli et Nicoletta Romeo, va s’ouvrir sur la projection de The Teacher [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Jan Hřebejk
fiche film
]
de Jan Hřebejk, primé à Karlovy Vary pour l’interprétation de Zuzana Mauréry (distributeur italien : Satine Film). La clôture sera assurée par On the Milky Road [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Emir Kusturica, un film interprété par le réalisateur et Monica Bellucci qui a déjà été présenté en compétition à Venise.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La compétition internationale accueille dix longs-métrages, dont deux films de pays d’ex-Yougoslavie : A Good Wife [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, le premier film en tant que réalisatrice de l’actrice serbe Mirjana Karanović, etOn the Other Side [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Zrinko Ogresta
fiche film
]
du Croate Zrinko Ogresta (distributeur italien : Cineclub Internazionale Distribuzione). Deux titres abordent le thème de l’émigration : Amerika Square [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Yannis Sakaridis
fiche film
]
du Grec Yannis Sakaridis et By the Rails [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Cătălin Mitulescu
fiche film
]
du Roumain Cătălin Mitulescu. Le programme comprend également le film hongrois It’s Not the Time of My Life [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Szabolcs Hajdu
fiche film
]
, réalisé et interprété par Szabolcs Hajdu et sa famille dans leur appartement avec presque aucun budget et avec l’aide d’étudiants de l’Université de Budapest, et récompensé par le prix de l’interprétation masculine à Karlovy Vary. Un autre film primé à Karlovy Vary (pour sa mise en scène) sera présenté au public italien : Nightlife [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Damjan Kozole
fiche film
]
du Slovène Damjan Kozole.

La Bulgarie est représentée par Glory [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Petar Valchanov, Kristina …
fiche film
]
de Kristina Grozeva et Petar Valchanov, les auteurs de The Lesson [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Kristina Grozeva, Petar Va…
interview : Margita Gosheva
fiche film
]
. Le film sortira en Italie en avril, avec I Wonder Pictures. La République tchèque revient sur un drame de son passé dans I, Olga Hepnarová [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
film focus
interview : Tomáš Weinreb, Petr Kazda
fiche film
]
de Tomáš Weinreb et Petr Kazda, tandis que dans Playground [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Bartosz M. Kowalski
fiche film
]
, le Polonais Bartosz M. Kowalski évoque un épisode d’explosion de violence adolescente. L’Italie et l’Autriche concourent ensemble avec la coproduction Mister Universo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Tizza Covi et Rainer Frimmel (les auteurs de La Pivellina [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), prochainement dans les salles avec Tycoon Distribuzione.

Hors-compétition, au-delà de The Teacher et On the Milky Road, le public pourra assister à des projections spéciales autour de cinq titres, dont le dernier film de feu Andrzej Wajda, Afterimage [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, et Fais de beaux rêves [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Marco Bellocchio
fiche film
]
de Marco Bellocchio, une oeuvre nommée “film italien de l’année” par le Syndicat national des critiques de cinéma italiens qui donnera lieu à une rencontre du cinéaste avec les spectateurs.

La compétition internationale documentaires proposera onze titres, qui feront tous là leur avant-première italienne. “Les conflits européens sont un thème commun entre de nombreux films issus de pays très différents entre eux”, commente Nicoletta Romeo en se référant notamment à My Own Private War de Lidija Zelović, née à Sarajevo mais échappée en 1993 pour s’installer aux Pays-Bas, ou encore au récit ukranien Comme la rosée au soleil [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Peter Entell. La Serbe Tamara von Steiner, qui réside en Sicile depuis des années, évoque dans Controindicazione l’hôpital psychiatrique judiciaire de Barcellona Pozzo di Gotto, tandis que Aleksandr Kuznecov s’intéresse dans Manuel de Libération [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
à un institut neuro-psychiatrique de Sibérie. C’est une approche très différente de la maladie mentale qu’adopte Normal Autistic Film [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Tchèque Miroslav Janek. Également au programme : le film polonais Communion [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Anna Zamecka, la production bulgare The Good Postman [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Tonislav Hristov, The Woman and the Glacier du Lituanien Audrius Stonys (sur le réchauffement climatique) et Houston, We Have a Problem [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Žiga Virc
fiche film
]
de Žiga Virc. A German Life, de Christian Krönes, Olaf S. Müller, Roland Schrotthofer et Florian Weigensamer, se penche sur le personnage de la secrétaire de Goebbels (sortie en Italie le 27 janvier, avec Wanted Cinema). A Hole in the Head de Robert Kirchhoff est dédié aux victimes du nazisme dans les communautés rom et sinti.

Trois documentaires seront projetés hors-compétition : Trieste, Yugoslavia d’Alessio Bozzer, Beyond Boundaries de l’Autrichien Peter Zach et All These Sleepless Nights [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
di Polonais Michał Marczak (prix de la mise en scène au dernier Festival de Sundance ; sortie en Italie en mai prochain avec I Wonder Pictures).

Trieste organise cette année un gros plan sur les républiques baltes. Le festival renouvelle aussi, pour une deuxième année, le gros plan dédié au nouveau cinéma roumain, qui comprend une masterclasse par Cristi Puiu et la projection de son dernier film en date, Sieranevada [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Cristi Puiu
fiche film
]
, en compétition au dernier Festival de Cannes (distributeur italien : Parthénos).

(Traduit de l'italien)

courgette oscar shortlist
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

suspi_2016_web300x250