La Belle et la meute (2017)
Corps et âme (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
I Am Not a Witch (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

INDUSTRIE France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Coup de froid pour les films français à l'international

par 

- Avec 34 millions d'entrées dans les salles étrangères en 2016, le cinéma français connaît son niveau le plus faible depuis plus de dix ans

Coup de froid pour les films français à l'international
Le Petit Prince de Mark Osborne

Une locomotive vous manque et tout est dépeuplé ! En l'absence de titres enregistrant des succès spectaculaires dans les pays étrangers (comme Intouchables [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Lucy [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
ou Taken [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
ces dernières années), les résultats des films français à l'international ont très nettement reculé en 2016, selon le bilan provisoire dévoilé par UniFrance à l'occasion des 19es Rendez-Vous du cinéma français à Paris qui se terminent aujourd'hui. Avec 34 millions de spectateurs (soit 230 M€ de recettes), le cinéma français connait sa première année à moins de 50 millions d'entrées à l'étranger depuis plus de dix ans et la baisse est très conséquente par rapport aux 111 millions d'entrées de 2015. Une impressionnante décrue qui est surtout la conséquence d'un rétrécissement des scores des films porteurs puisque seulement cinq longs métrages français ont dépassé le million de spectateurs à l'international en 2016 contre dix l'année précédente, et que les résultats de ce Top 5 ne concentrent que 28,3% des entrées globales du cinéma français dans les salles étrangères contre 70,5% en 2015. Le poids des succès antérieurs dans le monde des productions françaises en langue anglaise est également mis en relief en leur absence. En effet, les films en langue française ont réalisé 22 millions d'entrées en 2016 à l'étranger, soit près de 64% des entrées totales, une proportion record depuis plus de 15 ans et très supérieure à la moyenne de 43,6% constatée sur les 10 dernières années.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Qualifiée d'"année faible", 2016 n'est cependant pas considérée comme une source d'inquiétude par les responsables d'UniFrance qui soulignent le maintien d'un volume très important de films français circulant dans le monde (540 longs métrages en exploitation dans les salles étrangères l'an dernier, à -8% par rapport à 2015), le dynamisme des vendeurs internationaux français, la position confirmée de la France comme leader dans le monde en matière de cinéma indépendant, le potentiel pour 2017 (notamment Valerian [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Luc Besson qui promet de ratisser large) et la diversité des genres ayant alimenté le Top 10 de l'année 2016 : animation (Le Petit Prince [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
, n°1 de l'année à 3,1 millions d'entrées), documentaire (Les Saisons [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), thriller en langue anglaise (Oppression), comédie (Un homme à la hauteur [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Les Nouvelles Aventures d'Aladin [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, L'Etudiante et Monsieur Henri
 [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), comédie romantique (Le Goût des merveilles [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) et drame (Chocolat [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
, Mustang [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Deniz Gamze Ergüven
fiche film
]
, Elle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
). Néanmoins, il est à parier que les choix stratégiques dans le soutien appuyé à l'international de certains titres ou de certains genres plutôt que d'autres seront sans doute réévalués (ou tout du moins analysés en profondeur).

En ce qui concerne la géographie des entrées des films français à l'international, l'Europe occidentale est redevenue le premier marché en 2016 avec près de 50% des entrées, devant l'Amérique du Nord, l'Amérique Latine, l'Europe Centrale et Orientale, et l'Asie. Et si les États-Unis sont de nouveau le premier pays d'exportation des films français en 2016, les territoires traditionnels d'accueil du cinéma français reviennent en force avec l'Italie, l'Allemagne, l'Espagne et la Belgique. En revanche, l'Eldorado chinois est loin d'être gagné puisque les entrées des films français y ont chuté en un an de 14 à 1 million.

Warsaw
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss