Une femme douce (2017)
120 battements par minute (2017)
Western (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
Scary Mother (2017)
The Erlprince (2016)
Grain (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

SOLEURE 2017

email print share on facebook share on twitter share on google+

I Am Truly a Drop of Sun on Earth, un film qui désire "simplement" exister

par 

- Elene Naveriani, jeune réalisatrice formée en Suisse, offre aux Journées de Soleure un premier long-métrage fascinant et radical

I Am Truly a Drop of Sun on Earth, un film qui désire "simplement" exister

I Am Truly a Drop of Sun on Earth [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le premier long-métrage d’Elene Naveriani, en compétition pour le Prix de Soleure aux Journées de Soleure, est un objet de mystère duquel émane une beauté vénéneuse et dangereusement ensorcelante. Couvert de noir et blanc intemporel et en même temps universel, I Am Truly a Drop of Sun on Earth nous transporte dans un espace-temps qui brûle d’une actualité à laquelle nous n’avons pas accès. Un fait qui embue les yeux et gonfle le cœur.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Elene Naveriani retourne dans sa Géorgie natale — plus particulièrement à Tbilissi, la capitale qu’elle connait comme sa poche – pour nous raconter une histoire de marginaux et d’amour (ou du moins ce qu’il en reste dans les décombres d’une ville à la dérive). April, une prostituée d’une trentaine d’années sort de prison pour retourner à la vie qu’elle a toujours connue, endossant une carapace qui la protège des coups de la vie. Cependant, cette fois, le destin a décidé de mettre sur son chemin Dijé, un jeune nigérian qui, pensant se trouver en Géorgie des États-Unis, se retrouve pris au piège dans un pays qui n’a rien d’autre à lui offrir que la misère. Stigmatisé pour sa couleur de peau, il est marginal parmi les marginaux. Dijé tente de survivre comme il le peut, entre emplois mal payés et nuits blanches entourés d’autres corps, ceux de ses compatriotes qui, coincés tout comme lui dans la mauvaise Géorgie, respirent par inertie, portés par l’unique souffle de vie qu’il leur reste : la musique. April et Dijé se rencontrent, frottant leur carapace respective jusqu’à créer une fissure presque invisible, mais qui permet enfin à leurs sentiments de ressurgir, de manière timide et maladroite, comme si l’espoir était désormais un mot inconnu.

Avec I Am Truly a Drop of Sun on Earth,Elene Neveriani confronte la mélancolie de ceux qui survivent en réussissant à ne pas perdre la seule chose qui leur permet de garder la tête haute : leur humanité. Le grand travail de la réalisatrice pour mériter la confiance de ses acteurs (qui interprètent leur propre rôle) accompagne tout le film, comme s’il faisait partie intégrante du processus cinématographique. Avec cette distance nécessaire pour ne pas sombrer dans le sentimentalisme et laisser au public l’espace pour respirer et réfléchir, Elene fait vivre ses personnages à travers le poids de leur corps, la lumière dans leur regard fuyant et pénétrant plutôt que par une dangereuse recherche psychologique. En ce sens, l’incertitude temporelle créée par le noir et blanc – qui est à la fois passé, présent et futur – épouse les formes du corps des personnages comme une seconde peau. La réalisatrice se transforme alors en chorégraphe dont le but est de transmettre fidèlement l’intention des personnes-personnages qui habitent son film. Leur façon de déambuler dans les rues : le pas félin d’April et l’agitation des muscles en action de Dijé en disent plus que les dialogues. La manière très personnelle dont Elene Naveriani a d’aborder la réalité donne à son film une force vénéneuse qui semble condenser toute la mélancolie et les rêves brisés de ses protagonistes. La beauté dans la misère, voilà ce qu’elle offre à sa terre natale. Et ce, avec une lucidité et une audace formelle que nous voudrions retrouver chez tant d’artistes.

I Am Truly a Drop of Sun on Earth est produit et distribué en Suisse par Alva Film (Genève).

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

Sarajevo Report
Locarno Report
Midpoint TV
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss