En attendant les hirondelles (2017)
Western (2017)
La Lune de Jupiter (2017)
El autor (2017)
Khibula (2017)
M (2017)
Thelma (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

SOLEURE 2017

email print share on facebook share on twitter share on google+

Impasse, un film qui prend à la gorge

par 

- La productrice, et désormais réalisatrice, Elise Shubs, qui a travaillé pendant longtemps avec la société lausannoise Climage, présente en avant-première mondiale son premier moyenmétrage, lors des Journées cinématographiques de Soleure

Impasse, un film qui prend à la gorge

Productrice pour Climage pendant plus de cinq ans (pour des projets engagés comme Vol spécial [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
ou, plus récemment, L’abri [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Fernand Melgar
fiche film
]
, tous deux réalisés par Fernand Melgar), Elise Shubs passe enfin derrière la caméra avec Impasse [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 et se concentre sur un sujet qui la "bouleverse profondément" : la prostitution.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Toujours extrêmement attentive aux dynamiques sociales "cachées" qui nous entourent, Elise Shubs s'intéresse à l'émigration depuis plus d'une décennie maintenant. C'est donc tout naturellement qu'elle a décidé, pour son film Impasse, de se concentrer sur une micro réalité : celle de Lausanne, qu'elle connaît par cœur et qui résume parfaitement un phénomène universel, la prostitution. Comment réaliser un documentaire sur un sujet aussi brûlant, sans l'aborder de manière explicite ? Comment peindre cette réalité, en ne montrant aucun visage (pour protéger l'intégrité de ses femmes courageuses) ? Ces questions, Elise Shubs se devait d’essayer d'y répondre dans son premier film. Les mots et histoires, souvent terrifiantes, que ses témoins racontent, résonnent dans nos oreilles comme un écho cruel et lointain. Ne pas pouvoir identifier les personnages de leurs histoires leur donne une intensité inattendue, une universalité troublante et terriblement banale à la fois : ces nombreux voire incalculables récits de vie, nous préférons les ignorer. Les personnages, écartés, basculent dans une marginalité à laquelle nous ne voulons pas faire face.

La photographie subtile de Matthieu Gafsou, photographe dont c'est la première expérience au cinéma, apporte au film un sous-texte d'une puissance incroyable. Forcé de travailler avec des images autres que celles des visages des témoins, Matthieu Gafsou transforme les images de la ville (où des transactions féroces et banales se déroulent à l'abri des regards) en des personnages du film à part entière. Le flot incessant de voitures rue de Genève se déplace au rythme des paroles des protagonistes du documentaire qui semblent chanter une mélodie mélancolique hélas tristement familière. Sans surfer sur les clichés, Elise Shubs se "contente" de rassembler les témoignages de ses protagonistes, tout en prenant garde à raconter leurs histoires le plus fidèlement possible et à respecter la cruauté de leurs mots qui dégoulinent sur les images, comme de la lave hors d'un volcan. Quatre femmes, la plupart mères et immigrées, se livrent une petite heure face à la caméra d'Elise Shubs qui embrasse leurs souffrances, leurs doutes et leurs espérances sans aucun jugement. Au contraire, elle cherche à comprendre comment elles sont arrivées à cet endroit qui, pour beaucoup, ressemble à une épouvantable prison. Certaines se sont embarquées dans cette voie pour un meilleur niveau de vie en travaillant dans des « salons » d'un genre particulier. D'autres se sont retrouvées prisonnières d'un dangereux réseau de trafic d'êtres humains et, souvent, ont fini sur le trottoir rue de Genève. Chacune d'entre elles a (à contrecœur) appris à faire avec la douleur de s'être fait voler leur vie, une vie offerte au plus offrant. Impasse nous fait voir à quel point les conséquences de leur "travail" sont dévastatrices : sur leurs corps évidemment, mais aussi et surtout, sur leurs esprits, les obligeant à espérer sans relâche une vie meilleure afin de pouvoir supporter leur cruelle réalité. Et si leurs rêves n'étaient justement que des rêves ? Et si il n'y avait rien derrière ce cauchemar ? 

Impasse est produit et distribué par Casa Azul, une société située à Lausanne.

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

Roma_Lazio_FC
Bridging_the_dragon_Home
Les Arcs call
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss