Scary Mother (2017)
Une femme douce (2017)
Bigfoot Junior (2017)
The Erlprince de Kuba Czekaj
Son of Sofia (2017)
L'autre côté de l'espoir (2017)
Winter Brothers (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

ROTTERDAM 2017

email print share on facebook share on twitter share on google+

Demonios tus ojos : attention à ce que tu regardes

par 

- Le 3e long-métrage de l’Espagnol Pedro Aguilera traite des visions nocives et de l’excès d’images, sans filtre ni critère ni sélection, dont nous sommes saturés actuellement

Demonios tus ojos : attention à ce que tu regardes
Lucía Guerrero et Ivana Baquero dans Demonios tus ojos

Pedro Aguilera, né à San Sebastian en 1978, conduisait sa voiture en écoutant la radio quand il a entendu une chanson par un groupe désormais éteint dénommé Demonios tus ojos, dont le leader était Javier Corcobado. D’emblée, ce nom l’a puissamment fasciné. Or il était en train d’écrire, avec Juan Carlos Sampedro, le scénario de son troisième film après La influencia [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2007 ; sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes) et Naufragio [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2011). Ce projet était une histoire de regards imprudents avec conséquences néfastes nécessitant d’user d’un filtre pour éviter la saturation visuelle, pornographique, que nous subissons tous aujourd’hui, bombardés que nous sommes par des images de toutes provenances, de tous sens et degrés de réalisme. Ce scénario est devenu un film intitulé Demonios tus ojos [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Pedro Aguilera
fiche film
]
. Il vient d’être projeté au Festival de Rotterdam (lire l’article).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le film réunit Ivana Baquero (la petite fille du Labyrinthe de Pan [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Guillermo del Toro, qui est devenue une jeune femme attirante et photogénique, séductrice, troublante et très bonne comédienne) et Julio Perillán, un acteur à suivre qui incarne ici en lui rendant toute son incroyable complexité un personnage trouble, sadique et décadent mais aussi séduisant, un grand frère toxique qui dissèque, consomme et regarde le monde à travers des images captées sur caméra. Le comédien, né à Washington  en 1973, joue plus précisément le rôle d’un réalisateur de cinéma qui découvre un jour sur Internet quelque chose qui change la perception qu’il avait juste là d’une proche. À partir de ce moment, sa relation avec elle prend un tour peu moral où la manipulation et l’envahissement de l’autre s’expriment de manière aussi pernicieuse que dangereuse et abusive.

Demonios tus ojos est donc un film sur la perte de l’innocence et de la pureté, une chronique sur la manière dont ceux qui en manquent vampirisent celles des autres pour les forcer à vivre la même déshumanisation. Le héros est une sorte de reprise façon XXIème siècle du personnage de John Malkovich dans Les Liaisons dangereuses : un type sans scrupules qui profite de son avantage affectif pour violer l’intimité de l’autre et attirer ses victimes vers l’obscurité.

Aguilera, dont c’est le premier film avec des acteurs professionnels, a usé du format 1,33 et de grands angles pour donner plus de naturel à une trame qui exige proximité et dépouillement sans artifices. Le réalisateur madrilène, qui a été l’assistant de Carlos Reygadas et Amat Escalante, et ne cache pas son admiration pour Philippe Garrel et Paul Morrisey, abandonne ici les expériences formelles de ses films précédents et nous livre à coeur ouvert un film courageux, risqué et incommode, qui surprend et marque fortement le spectateur.

Demonios tus ojos est une production hispano-colombienne qui a réuni les efforts de Pedro AguileraAntonello Novellino et Cristina Gallego (Ciudad Lunar), ainsi que de Jorge Manrique Behrens (Carmelita Films) comme producteur associé. La troupe comprend également Nicolás Coronado, Lucía Guerrero, Elisabet Gelabert et Juan Pablo Shuk. En Espagne, Good Films lancera le film sur les écrans en mai.

(Traduit de l'espagnol)

Lire aussi

Sarajevo Report
Locarno Report
DPC
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss