En attendant les hirondelles (2017)
Western (2017)
La Lune de Jupiter (2017)
El autor (2017)
Khibula (2017)
M (2017)
Thelma (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

BERLIN 2017 Marché/Italie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Toutes les promesses du cinéma italien sont à l’EFM

par 

- Marco Danieli, Pif, Fabio Mollo, Michele Vannucci, Davide Barletti et Lorenzo Conte, Claudio Giovannesi, sont quelques-uns des jeunes auteurs convoités par les représentants italiens à Berlin

Toutes les promesses du cinéma italien sont à l’EFM
La ragazza del mondo de Marco Danieli

La Rai Com est à la tête du groupe de sociétés italiennes qui présente les nouveautés du cinéma national à l’European Film Market de la Berlinale. L’unité des ventes internationales de la télévision publique, chapeautée par Mattia Oddone propose quelques titres intéressants de jeunes auteurs, tels que Pierfrancesco Diliberto detto Pif, Fabio Mollo, Davide Barletti et Lorenzo Conte, Claudio Giovannesi. Le film d’ouverture du Festival de Rome de 2016, In guerra per amore [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]
de Pif (produit par Wildside, avec Rai Cinema à l’instar du premier long-métrage de Pif La Mafia uccide solo d’estate [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Pierfrancesco Diliberto
festival scope
fiche film
]
) se déroule en Sicile durant le débarquement des forces alliées en 1943. Également présent au Festival de Rome et de retour de la section Bright Future du Festival international du film de Rotterdam, La guerra dei cafoni [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Davide Barletti, Lorenzo C…
fiche film
]
de Davide Barletti et Lorenzo Conte, documentaristes formés par le collectif Fluid Video Crew. Produit par Minimum Fax Media, La Luna et Rai Cinema, le film raconte l’histoire d’adolescents de la région ensoleillée des Pouilles.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le très prometteur Il padre d’Italia, le deuxième long-métrage de Fabio Mollo, qui avait déjà conquis de nombreux festivals et marchés, dont la Berlinale (Generation) et le Festival international du film de Toronto (Discovery) avec Il Sud è niente [+lire aussi :
critique
bande-annonce
festival scope
fiche film
]
. Il padre d’Italia, produit par Bianca Film, a pour protagonistes les étoiles montantes Luca Marinelli (On l’appelle Jeeg Robot [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
film focus
interview : Gabriele Mainetti
fiche film
]
) et Isabella Ragonese (Sole, cuore, amore [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
). Luca Marinelli accompagne en outre Toni Servillo (La grande bellezza [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Paolo Sorrentino
festival scope
fiche film
]
) dans Lasciati andare de Francesco Amato (Cosimo e Nicole [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), réalisateur pour Cattleya, qui produit le film avec Rai Cinema. Le film parle d’un psychanalyste hébreu issu de l’école Freudienne, connu pour susciter la stupeur chez ses patients par son air supérieur et distant. Fiore [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Claudio Giovannesi
fiche film
]
, le film de Claudio Giovannesi présenté à la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes de 2016, dont l’histoire se situe dans un centre de détention juvénile, a mis d’accord près de 30 festivals à travers le monde. La macchinazione [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de David Grieco, sur la mort de Pier Paolo Pasolini, et le dernier film du réalisateur confirmé, Giuseppe Piccioni, Questi giorni [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, en compétition à la Mostra de Venise 2016, complètent la sélection de la Rai Com.

La sélection de True Colours, société dirigée par Catia Rossi et créée par Lucky Red et Indigo Film est tout aussi intéressante. Nous y retrouvons Piuma [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Roan Johnson (produit par Palomar et Sky Italia) etIl più grande sogno [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Alessandro Borghi
interview : Michele Vannucci
fiche film
]
de Michele Vannucci, produit par Kino. Le premier ayant été sélectionné à la compétition officielle du dernier Festival de Venise et le second, à la section Orrizonti. Le second long-métrage de Kim Rossi Stuart présenté hors compétition à la Mostra en fait également partie. La liste continue avec Tommaso [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, produit par Palomar, et Napoli '44 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Francesco Patierno
fiche film
]
l’excellent documentaire de Francesco Patierno sélectionné à la Sélection officielle du Festival de Rome, avec la voix de l’acteur britannique Benedict Cumberbatch pour la narration. Qualcosa di nuovo, signé par Cristina Comencini, est un film adapté d’une comédie théâtrale de la même réalisatrice qui voit s’affronter deux amies, interprétées par Paola Cortellesi (Gli ultimi saranno ultimi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]
) et Micaela Ramazzotti (Folles de joie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Paolo Virzì
fiche film
]
). La sélection se termine sur deux comédies hilarantes : L'ora legale de Salvatore Ficarra et Valentino Picone, et Non c'è più religione de Luca Miniero. Sans oublier As duas Irenes du Brésilien Fabio Meira, sélectionné cette année à la Berlinale (Generation Kplus).

Intramovies présentera 2Night [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Ivan Silvestrini (Monolith), produit par Controra, au marché berlinois. Les deux seuls acteurs du film sont Matilde Gioli et Matteo Martari (également vu dans Alice nella Città, de la section Panorama du Festival du cinéma de Rome de 2016). Il permesso de Claudio Amendola, Prix du public au Festival Film Noir, raconte l’histoire de quatre détenus pendant leurs 48 heures de permission. Enfin, récompensé aux Venice Days et à d’autres festivals, La ragazza del mondo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
film focus
interview : Marco Danieli
fiche film
]
est le premier long-métrage d’un autre jeune auteur très prometteur : Marco Danieli.

Adriana Chiesa Enterprises mise sur Acqua e zucchero. Carlo di Palma i colori della vita [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Fariborz Kamkari, un film-documentaire sur la vie artistique du grand directeur de la photographie d’origine italienne, à travers la centaine de films pour lesquels il a collaboré : du néo-réalisme de Visconti, De Sica, Rossellini à Bernardo Bertolucci, en passant par la comédie à l’italienne et sa longue collaboration avec Woody Allen.

Minerva Pictures propose à Berlin le film d’action Falchi [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
, nouveau long-métrage de Toni D’Angelo (Una notte [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), Veleno de Diego Olivares, tous deux produits par Bronx Film, et Piccoli Crimini Coniugali [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Alex Infascelli, produit par Fabula Pictures, avec Sergio Castellitto et Margherita Buy.

Fandango Sales assure les ventes de J’arrête quand je veux 2 – Masterclass [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Sydney Sibilia, la seconde partie (à peine sortie en salle en Italie) d’une trilogie brillante qui promet un réel succès. Enfin, Fandango a sélectionné It's Not the Time of My Life [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Szabolcs Hajdu
fiche film
]
du Hongrois Szabolcs Hajdu, grand gagnant du dernier Festival de Karlovy Vary.

(Traduit de l'italien)

Bosphorus
Bridging_the_dragon_Home
Les Arcs call
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss