La Belle et la meute (2017)
Corps et âme (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
I Am Not a Witch (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FINANCEMENTS Luxembourg

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le Fonds cinéma du Luxembourg soutient 13 nouveaux projets

par 

- La première distribution d’aide pour 2017 s’élève à 3 861 890 euros, dédiés à la production et au soutien à l’écriture et au développement

Le Fonds cinéma du Luxembourg soutient 13 nouveaux projets
Le réalisateur Bruce McDonald

La première distribution d’aide pour 2017 s’élève à 3 861 890 euros, dédiés à la production et au soutien à l’écriture et au développement

À la suite de réunions début février, le Fonds cinéma du Luxembourg a annoncé les destinataires de sa première distribution d’aide. En tout, 13 nouveaux projets de documentaires, fictions, animation et séries se sont partagé la somme de 3 861 890 euros, divisée en deux catégories : aide à la production et soutien à l’écriture et au développement.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Du côté des aides à la production, le projet ayant reçu la somme la plus élevée, soit 1,4 million d’euros, est Dreamland de Bruce McDonald, produit par Calach Films.

Dans cette catégorie, six projets ont bénéficié d’un montant total de 3 582 670 euros. Les cinq autres sur la liste sont : Fox & Hare, un film d’animation de Mascha Halberstad et Tom Van Gestel (Doghouse Films – 885 230 euros), The Beast in the Jungle, premier long métrage de Clara Van Gool (Amour Fou Luxembourg – 752 440 euros), Cachalots, premier documentaire de Guillaume Vincent (Calach Films – 275 000 euros), Fashion Geek, série documentaire de Maryam Goormaghtigh (Tarantula Luxembourg – 150 000 euros) et Cow-boy, court métrage de Frédéric Zeimet (Antevita Films – 120 000 euros).

Dans la catégorie de soutien à l’écriture et au développement, sept projets se sont partagés un total de 279 220 euros. Celui ayant reçu la somme la plus élevée, soit 69 220 euros, est Luxembourg, année zero, premier documentaire de Jean Huot, produit par Skilllab. En deuxième position, De Besch, série télévisée produite par Samsa Film, a reçu la somme de 50 000 euros.

Enfin, Kommunioun, premier projet produit par Les Films Fauves a perçu 40 000 euros, et quatre projets se sont vu allouer 30 000 euros chacun : Le Petit Nicolas, parfum d’enfance, film d’animation (Bidibul Productions), Molesworth (Melusine Productions), Juliette, premier long métrage (Iris Productions) et Cape Verdean Blues, premier documentaire (Red Lion).

Chaque année, le Fonds cinéma du Luxembourg organise plusieurs séries de financement. Pour cette première distribution d’aide de l’année, 24 projets ont été proposés. Les dates limites pour la soumission de nouveaux projets sont le 28 février, le 6 juin, le 7 août, le 10 octobre et le 12 décembre.

Le comité d’attribution d’aides se compose de Jean-Louis Scheffen, Guy Daleiden, Boyd van Hoeij, Karin Schockweiler, Rachel Schmid et Sébastien Tasch.

(Traduit de l'anglais)

Warsaw
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss