L'Ornithologue (2016)
Une famille syrienne (2017)
Ava (2017)
The Saint (2016)
Ana, Mon Amour (2017)
Réparer les vivants (2016)
Sage Femme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FINANCEMENTS Allemagne

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le gouvernement allemand investit dans le cinéma pour attirer les coproductions sur le sol national

par 

- Un second Fonds allemand de soutien au cinéma (DFFF) va être mis en place qui disposera de 75M € en plus pour attirer les productions internationales dans le pays

Le gouvernement allemand investit dans le cinéma pour attirer les coproductions sur le sol national
La ministre à la Culture et aux Médias Monika Grütters

Le gouvernement allemand a décidé de doubler, avant l’année prochaine, les aides publiques d’ampleur nationale destinées au cinéma (qui passent ainsi de 75 à 150 millions d’euros), l’idée étant de faire de l’Allemagne un lieu de tournage plus compétitif au niveau mondial. Outre le Fonds allemand de soutien au cinéma (DFFF), qui soutient déjà les productions tournées dans le pays, un fonds supplémentaire va être mis sur pied pour les films à gros budget allemands et étrangers. Cette annonce par la ministre à la Culture et aux Médias Monika Grütters fait suite à la demande de l’industrie cinématographique allemande de créer davantage de structures susceptibles d’attirer les producteurs étrangers en Allemagne, et générer ainsi plus de bénéfices pour les studios allemands et les sociétés de post-production et effets spéciaux. Une collaboration accrue avec des équipes du monde entier devrait aboutir à un niveau de professionnalisme supérieur pour les équipes allemandes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Bien que l’Allemagne dispose de cinq programmes d’aide au cinéma d’échelle nationale et de huit fonds régionaux, pour un budget total de 300 millions d’euros, le manque de soutien aux productions internationales se fait souvent sentir. À l’occasion du Fesival de Berlin, le mois dernier, les représentants de l’industrie du film allemande ont souligné qu’en comparaison avec la Grande-Bretagne, les Pays-Bas ou la République tchèque, qui proposent certains avantages fiscaux, l’Allemagne ne dispose manifestement pas d’un système suffisant pour attirer un grand nombre de coproductions internationales sur son sol. Au début du festival, Grütters a annoncé que le budget du DFFF serait augmenté de 25 millions d’euros (pour arriver à 75 millions d’euros en tout pour 2017) et évoqué la possibilité de lancer un nouveau fonds pour des productions de plus grande envergure (lire l’article).

C’est aujourd’hui devenu une réalité. Le nouveau fonds va être mis en place dès cette année avec un budget de départ de 25 millions d’euros, une somme qui sera triplée l’année prochaine pour égaler le budget du DFFF existant. En annonçant, cette semaine, les nominations aux Lolas-Prix du cinéma allemand 2017, la ministre a également fourni un aperçu des financements prévus pour la période 2018-2021 : ce budget annuel de 150 millions d’euros sera maintenu.

ʺC’est vraiment une bonne nouvelle pour l’Allemagne en tant que lieu de tournage, les producteurs, les prestataires de services et les techniciens de tous les départements », a commenté Alexander Thies, le directeur de l’Alliance des producteurs allemands. Thies se dit ravi que les producteurs disposent ainsi de plus de garanties pour la planification de leurs projets. ʺNous avions besoin de cela pour pouvoir rester compétitifsʺ, a-t-il ajouté. 

(Traduit de l'anglais)

Film Business Course
Festival Scope Quinzaine
WTW Unexpected Love Stories
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss