La Belle et la meute (2017)
Corps et âme (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
I Am Not a Witch (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Roumanie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Ruxandra Ghiţescu réalise son premier long métrage, Otto the Barbarian

par 

- Son film est le seul projet d’Europe orientale sélectionné pour l’Atelier de la Cinéfondation à Cannes

Ruxandra Ghiţescu réalise son premier long métrage, Otto the Barbarian
La réalisatrice Ruxandra Ghiţescu

Cette année, inondée de premières œuvres, l’industrie cinématographique roumaine semble déterminée à montrer que les réalisateurs émergents ont plus d’importance que jamais. Ruxandra Ghiţescu prépare actuellement Otto the Barbarian, qu’elle tournera en 2018. Ce projet, produit par Alien Film, est le seul d’Europe orientale sélectionné (et l’un des deux seuls projets européens) pour l’Atelier de la Cinéfondation à Cannes (lire la news).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La réalisatrice a elle-même écrit le scénario de ce film qui se concentre sur Otto, un punk de 17 ans faisant l’objet d’une enquête par les services sociaux à la suite de la mort de sa petite amie, Laura. Se sentant prisonnier de la pression exercée par sa propre famille et celle de Laura, Otto trouve du réconfort en regardant et éditant des enregistrements vidéo d’elle de manière obsessionnelle. Quand Costin, l’assistant social, trouve petit à petit un moyen de communiquer avec l’adolescent, Otto va devoir affronter ses sentiments et sa culpabilité

La productrice Iuliana Tarnoveţchi a confié à Cineuropa que le premier jour de tournage était prévu pour la fin de l’année et qu’une période de tournage plus longue était prévue pour le mois de mars 2018. Elle a également déclaré que les rôles étaient presque tous attribués, ce qui est très important puisque la présence de l’équipe à Cannes est cruciale pour trouver des coproducteurs. Le budget du film s’élève à 800 000 euros, dont environ 86 000 financés par le Centre national roumain de la cinématographie.

Ruxandra Ghiţescu a déclaré avoir toujours été attirée par les histoires sur le passage à l’âge adulte, et plus précisément, celles sur le fossé entre les générations. Le scénario n’est absolument pas inspiré de faits réels, mais il existe certainement quelqu’un comme Otto. "Mon histoire aborde la manière dont nous envisageons nos vies, les masques derrière lesquels nous nous cachons et notre quête perpétuelle d’une identité." Le recours aux masques sociaux est notamment évoqué à travers le personnage principal : son vrai prénom est Octavian, ses parents l’appellent Tavi, et ses amis, Otto. Mais il devient "le barbare" ("the barbarian") dès qu’il doit affronter son entourage.

La sortie en salle nationale d’Otto the Barbarian est prévue pour 2019.

(Traduit de l'anglais)

Warsaw
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss