120 battements par minute (2017)
Une femme douce (2017)
The Erlprince de Kuba Czekaj
Bigfoot Junior (2017)
Scary Mother (2017)
Son of Sofia (2017)
L'autre côté de l'espoir (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

CANNES 2017 Compétition/France

email print share on facebook share on twitter share on google+

La Palme dans le viseur pour Doillon, Hazanavicius, Ozon et Campillo

par 

- Rodin, Le Redoutable, L'Amant double et 120 battements par minute sont en course

La Palme dans le viseur pour Doillon, Hazanavicius, Ozon et Campillo
Rodin, Le Redoutable, L'Amant double et 120 battements par minute

Quatre cinéastes français ont été sélectionnés en compétition (lire la news) au 70e Festival de Cannes (du 17 au 28 mai), une altitude à l'oxygène raréfiée que trois d'entre eux retrouveront alors que le 4e la découvrira.

Avec Rodin [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Jacques Doillon (73 ans) opère un spectaculaire retour puisque ses deux précédents passages en compétition à Cannes remontent à 1979 (La Drôlesse) et 1984 (La Pirate). Pour son 28e long, le réalisateur qui a également été sélectionné quatre fois en compétition à Berlin (en 1990, 1991, 1993 et 1998) et à Venise (en 1986, 1987, 1996 et 2003) a centré son scénario sur une célèbre figure de l'histoire de l'art : Auguste Rodin (1840 – 1917). Le film démarre en 1880 quand le sculpteur reçoit sa première commande d'Etat et retrace sa vie au cours des deux décennies suivantes, notamment avec sa rencontre passionnelle avec Camille Claudel. Au casting brillent Vincent Lindon (prix d'interprétation à Cannes en 2015), Izïa Higelin et Séverine Caneele (prix d'interprétation à Cannes en 1999). Produit par Kristina Larsen pour Les Films du Lendemain avec un budget de 5,35 M€, Rodin a été coproduit par Wild Bunch (qui distribuera le film en France le 24 mai et qui pilote les ventes internationales), France 3 Cinéma, les Belges d'Artémis Productions et les américains de Cohen Media Group.. Egalement préacheté par Canal+ et Ciné+, le long métrage a aussi été soutenu par l'avance sur recettes du CNC

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Avec son 6e long, Le Redoutable [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Michel Hazanavicius
fiche film
]
, Michel Hazanavicius (50 ans) fera sa 3e apparition en compétition après The Artist [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Michel Hazanavicius
fiche film
]
en 2011 (prix d'interprétation masculine sur la Croisette avant de rafler, entre autres, cinq Oscars en 2012 dont les titres du meilleur film et meilleur réalisateur) et The Search [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Michel Hazanavicius
fiche film
]
(assez fraîchement accueilli en 2014). Ecrit par le réalisateur d'après le roman Un an après d'Anne Wiazemsky, le scénario qui débute à Paris, en 1967 voit Jean-Luc Godard, le cinéaste le plus en vue de sa génération, tourne La Chinoise avec la femme qu'il aime, Anne Wiazemsky, de 20 ans sa cadette. Ils sont heureux, amoureux, séduisants, ils se marient. Mais la réception du film enclenche chez Jean-Luc une remise en question profonde. Et Mai 68 va amplifier le processus... Au casting figurent Louis Garrel, Stacy Martin, Bérénice Bejo et Grégory Gadebois. Produit par Les Compagnons du Cinéma (Florence Gastaud, Michel Hazanavicius et Riad Sattouf), Le Redoutable a bénéficié d'un budget de 11,11 M€ incluant une coproduction de France 3 Cinéma et des préachats de Canal+ et Ciné+. La distribution France sera assurée par StudioCanal et les ventes internationales sont pilotées par Wild Bunch.

Avec L'Amant double [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, François Ozon (49 ans) retrouvera aussi pour la 3e fois la compétition cannoise (après Swimming Pool [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
en 2003 et Jeune & Jolie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : François Ozon
fiche film
]
en 2013). Il a également concouru quatre fois à Berlin (en 2000, 2002, 2007, 2009) et trois fois à Venise (2004, 2010 et 2016 avec Frantz [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : François Ozon
fiche film
]
) et à San Sebastian (prix spécial en 2009, vainqueur en 2012 avec Dans la maison [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, et en 2014). Son 17e long dont il a écrit le scénario, est centré sur une jeune femme fragile et dépressive qui entreprend une psychothérapie et tombe amoureuse de son psy. Quelques mois plus tard, ils s'installent ensemble, mais elle découvre que son amant lui a caché une partie de son identité... En tête d'affiche se distinguent Marine Vacth, Jérémie Renier et Jacqueline Bisset. Produit par Eric et Nicolas Altmayer pour Mandarin Production, L'Amant double a été coproduit par les Belges de Scope Pictures. Il sera distribué en France par Mars et est vendu à l'international par Films Distribution.

Enfin, Robin Campillo (54 ans) fera ses grand débuts dans la quête de la Palme d'Or avec 120 battements par minute [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Robin Campillo
fiche film
]
, son3e long de réalisateur après Les Revenants et Eastern Boys [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Robin Campillo
festival scope
fiche film
]
(dévoilés dans la section Orizzonti à Venise en 2004 et 2013 avec une victoire à la clé pour le second). Co-scénariste et monteur de quasiment tous les films de Laurent Cantet, Robin Campillo a écrit avec la collaboration de Philippe Mangeot l'histoire de son nouveau film qui plonge au début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de 10 ans, les militants d'Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l'indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par Sean qui consume ses dernières forces dans l'action... Au casting figurent notamment Nahuel Perez Biscayart, Adèle Haenel, Arnaud Valois et Antoine Reinartz. Produit par Hugues Charbonneau et Marie-Ange Luciani pour Les Films de Pierre, 120 battements par minute a bénéficié d'un budget de 5,38 M€ incluant des coproduction de Page 114, France 3 Cinéma, Memento Films Production et FD Productions. Egalement préacheté par Canal+ et Ciné+, le long métrage a aussi été soutenu par l'avance sur recettes du CNC et la région Centre. La distribution France sera assurée par Memento Films et les ventes internationales sont pilotées par Films Distribution.

Sarajevo Report
Locarno Report
DPC
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss