Sieranevada (2016)
Tom of Finland (2017)
Barrage (2017)
Eté 93 (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
The Young Lady (2016)
Réparer les vivants (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS Espagne

email print share on facebook share on twitter share on google+

Documenta Madrid découvre un nouveau talent : Rati Oneli

par 

- Avec son premier long-métrage, City of the Sun, le cinéaste géorgien a raflé le premier prix du 14ème festival international du documentaire de la capitale espagnole

Documenta Madrid découvre un nouveau talent : Rati Oneli
City of the Sun de Rati Oneli

Cette année, pour sa 14ème édition (4-14 mai), Documenta Madrid a étrenné une nouvelle équipe, avec à sa tête Andrea Guzmán et David Varela. Bien que la ligne éditoriale de l’événement n’ait pas énormément changé, sa qualité continue de s’améliorer, ce que son public apprécie. Le palmarès a été annoncé le week-end dernier, et le gagnant est le Géorgien Rati Oneli avec son premier long-métrage, City of the Sun [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, qui a remporté les 10 000 euros du grand prix de la compétition internationale. Son documentaire se plonge dans la vie des habitants d’une zone minière à moitié abandonnée de la Géorgie post-soviétique. Le film a été coproduit avec le Qatar, les États-Unis et les Pays-Bas.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Un autre titre européen a été récompensé : le documentaire portugais Luz obscura de Susana de Sousa Dias, qui a partagé la mention spéciale du jury avec la coproduction Machines [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Rahul Jain (Allemagne/Finlande/Inde). Dans la section Fugas, c’est un film canadien qui s’est imposé (We Make Couples de Mike Hoolboom), et la mention spéciale du jury est allée à Stranger in Paradise [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Guido Hendrikx (Pays-Bas), un film qui mélange fiction et cinéma du réel pour aborder le thème des relations de pouvoir entre Européens et réfugiés.

Dans la section nationale, c’est le film hispano-mexicain El remolino de Laura Herrero Galvín qui s’est distingué. La mention spéciale est allée à Esquece monelos d’Angeles Huerta et Paisaxes da Capelada d’Alberto Lobelle, un film sans dialogues qui a fait à Documenta Madrid 2017 son avant-première mondiale, a été primé pour son excellente photographie.

Chico Pereira a été élu meilleur réalisateur espagnol pour son Donkeyote [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Adentro, de Pau Coll Sanchez (lui aussi projeté en avant-première mondiale), tourné sur un an dans un établissement de détention juvénile, a gagné le prix Movistar + du meilleur film ibéroaméricain.

Palmarès de Documenta Madrid 2017 :

Compétition internationale

Prix du meilleur long-métrage
City of the Sun [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Rati Oneli (Géorgie/Pays-Bas/Qatar/États-Unis)

Mention spéciale du jury (ex aequo)
Luz obscura - Susana de Sousa Dias (Portugal)
Machines [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
- Rahul Jain (Allemagne/Finlande/Inde)

Compétition nationale

Premio al Mejor Largometraje
El remolino - Laura Herrero Garvín

Mention spéciale du jury
Esquece monelos - Angeles Huerta

Prix de la meilleure photographie
Paisaxes da Capelada - Alberto Lobelle

Prix Aracne du meilleur réalisateur espagnol pour un long-métrage
Chico Pereira – Donkeyote [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(Allemagne/Espagne/Royaume-Uni)

Compétition internationale Fugas

Meilleur long-métrage
We Make Couples - Mike Hoolboom (Canada)

Mention spéciale du jury
Stranger in Paradise [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Guido Hendrikx (Pays-Bas)

Prix MOVISTAR + du meilleur long-métrage ibéro-américain
Adentro - Pau Coll Sanchez (Espagne)

(Traduit de l'espagnol)

Emilia Romagna_site FR
Film Business Course
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss