En attendant les hirondelles (2017)
Meda or the Not So Bright Side of Things (2017)
Euthanizer (2017)
Western (2017)
La Lune de Jupiter (2017)
Petit Paysan (2017)
Une famille syrienne (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS Espagne

email print share on facebook share on twitter share on google+

Documenta Madrid découvre un nouveau talent : Rati Oneli

par 

- Avec son premier long-métrage, City of the Sun, le cinéaste géorgien a raflé le premier prix du 14ème festival international du documentaire de la capitale espagnole

Documenta Madrid découvre un nouveau talent : Rati Oneli
City of the Sun de Rati Oneli

Cette année, pour sa 14ème édition (4-14 mai), Documenta Madrid a étrenné une nouvelle équipe, avec à sa tête Andrea Guzmán et David Varela. Bien que la ligne éditoriale de l’événement n’ait pas énormément changé, sa qualité continue de s’améliorer, ce que son public apprécie. Le palmarès a été annoncé le week-end dernier, et le gagnant est le Géorgien Rati Oneli avec son premier long-métrage, City of the Sun [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, qui a remporté les 10 000 euros du grand prix de la compétition internationale. Son documentaire se plonge dans la vie des habitants d’une zone minière à moitié abandonnée de la Géorgie post-soviétique. Le film a été coproduit avec le Qatar, les États-Unis et les Pays-Bas.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Un autre titre européen a été récompensé : le documentaire portugais Luz obscura de Susana de Sousa Dias, qui a partagé la mention spéciale du jury avec la coproduction Machines [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Rahul Jain (Allemagne/Finlande/Inde). Dans la section Fugas, c’est un film canadien qui s’est imposé (We Make Couples de Mike Hoolboom), et la mention spéciale du jury est allée à Stranger in Paradise [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Guido Hendrikx (Pays-Bas), un film qui mélange fiction et cinéma du réel pour aborder le thème des relations de pouvoir entre Européens et réfugiés.

Dans la section nationale, c’est le film hispano-mexicain El remolino de Laura Herrero Galvín qui s’est distingué. La mention spéciale est allée à Esquece monelos d’Angeles Huerta et Paisaxes da Capelada d’Alberto Lobelle, un film sans dialogues qui a fait à Documenta Madrid 2017 son avant-première mondiale, a été primé pour son excellente photographie.

Chico Pereira a été élu meilleur réalisateur espagnol pour son Donkeyote [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Adentro, de Pau Coll Sanchez (lui aussi projeté en avant-première mondiale), tourné sur un an dans un établissement de détention juvénile, a gagné le prix Movistar + du meilleur film ibéroaméricain.

Palmarès de Documenta Madrid 2017 :

Compétition internationale

Prix du meilleur long-métrage
City of the Sun [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Rati Oneli (Géorgie/Pays-Bas/Qatar/États-Unis)

Mention spéciale du jury (ex aequo)
Luz obscura - Susana de Sousa Dias (Portugal)
Machines [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
- Rahul Jain (Allemagne/Finlande/Inde)

Compétition nationale

Premio al Mejor Largometraje
El remolino - Laura Herrero Garvín

Mention spéciale du jury
Esquece monelos - Angeles Huerta

Prix de la meilleure photographie
Paisaxes da Capelada - Alberto Lobelle

Prix Aracne du meilleur réalisateur espagnol pour un long-métrage
Chico Pereira – Donkeyote [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(Allemagne/Espagne/Royaume-Uni)

Compétition internationale Fugas

Meilleur long-métrage
We Make Couples - Mike Hoolboom (Canada)

Mention spéciale du jury
Stranger in Paradise [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Guido Hendrikx (Pays-Bas)

Prix MOVISTAR + du meilleur long-métrage ibéro-américain
Adentro - Pau Coll Sanchez (Espagne)

(Traduit de l'espagnol)

Bosphorus
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss