The Square (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
One Step Behind the Seraphim (2017)
L'Usine de rien (2017)
A Ciambra (2017)
Corps et âme (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Danemark

email print share on facebook share on twitter share on google+

Erik Clausen revient d’entre les morts dans Never Again a Tomorrow

par 

- L’artiste danois polyvalent propose un 14ème film écrit, réalisé et interprété par lui, qui sera dans les salles d’ici la fin de l’année

Erik Clausen revient d’entre les morts dans Never Again a Tomorrow
Bodil Jørgensen et Erik Clausen dans Never Again a Tomorrow (© Lars Høgsted/Dan Print)

L’artiste danois Thorvald, d’un âge avancé, maintient qu’il est à la fois immortel et indispensable, et puis ça arrive : il meurt. “Mais ne vous inquiétez pas : je vais revenir d’entre les morts pour rester avec ma famille et voir ce qu’ils pensent vraiment de moi, et comprendre la vie que j’ai vraiment vécue”, dit pour ce personnage l’artiste polyvalent Erik Clausen, 75 ans, scénariste, réalisateur et acteur de Never Again a Tomorrow, que Nordisk Film Distribution va lancer sur les écrans nationaux le 31 août.

Clausen, d’abord artiste et comédien, a réalisé son premier film, The Circus Casablanca (désormais un classique au Danemark), en 1985. Son dernier film en date avant le nouveau, People Get Eaten, remonte à 2015. Dans son 14è long-métrage, il meurt tôt, mais un ange (Bodil Jørgensen) comprend qu’il n’est pas prêt à quitter ce bas monde et lui donne une chance de revenir parmi les siens sous la forme d’une âme invisible et libre. Thorvald se rend alors compte que leurs réactions à sa mort ne correspondent pas exactement à ce qu’il s’imaginait.

“Un beau jour, j’ai remarqué que j’était convié à plus d’enterrements qu’à des baptêmes ou des mariages, et j’ai pris conscience du fait que mon passé était plus bien long que mon futur. Ayant atteint un certain âge, j’ai commencé à philosopher sur le concept de mort, et deux mots se sont présentés à mon esprit comme en lettres de néon : ‘jamais plus’. Malgré tout, toute chose ne s’efface pas quand quelqu’un meurt. On garde de lui ou d’elle des souvenirs, on se rappelle ce qu’on a fait ensemble et, parfois, on entend sa voix ou on voit cette personne face à nous”, explique Clausen. 

Dans le rôle principal, l’artiste est entouré par Nicolas Bro dans le rôle de son fils en colère, Marijana Jankovic dans celui de sa nouvelle femme, beaucoup plus jeune, et Britt Bendixen dans celui de l’ex-femme aigrie. Never Again a Tomorrow ouvrira la prochaine saison dans le plus grand ciné-club du Danemark, le Biografklub. Le film a été produit par Maja Dyekjær pour Clausen Film en coproduction avec Nordisk Film, et avec la chaîne publique danoise DR.

(Traduit de l'anglais)

San Sebastian Report
Jihlava
Focal Production Value
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss