The Square (2017)
The Erlprince (2016)
Grain (2017)
Une femme douce (2017)
Scary Mother (2017)
120 battements par minute (2017)
Western (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Italie/France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Claudio Santamaria et Marco D’Amore sont “affreux et méchants” pour Cosimo Gomez

par 

- La comédie sombre Brutti e cattivi marque les débuts en tant que réalisateur du responsable des décors. Le film, italo-français, concourra à la 74e Mostra de Venise dans la section Orizzonti

Claudio Santamaria et Marco D’Amore sont “affreux et méchants” pour Cosimo Gomez
Sara Serraiocco et Claudio Santamaria dans une scène de Brutti e cattivi

“Une comédie sombre intelligente, outrageuse et bizarre qui ne se pose pas la question du politiquement correct. Du cinéma de genre, mais au vitriol”. C’est ainsi que se présente Brutti e cattivi, le premier film du responsable des décors Cosimo Gomez (Anita B. [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
Il siero della vanità
 [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), sélectionné dans la section Orizzonti de la 74e Mostra de Venise (30 août-9 septembre 2017).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La troupe du film réunit Claudio Santamaria (David de Donatello pour Jeeg Robot [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
film focus
interview : Gabriele Mainetti
fiche film
]
), Marco D’Amore (la star de la série Gomorra) et Sara Serraiocco (Salvo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Fabio Grassadonia et Anton…
festival scope
fiche film
]
, L’Affranchie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
film focus
interview : Marco Danieli
fiche film
]
) ainsi, notamment, que Simoncino MartucciNarcisse Mame et Giorgio Colangeli. Le scénario, co-écrit par Luca Infascelli et Cosimo Gomez, tourne autour d’une bande improvisée de cambrioleurs improbables : le Canard (sans jambes), sa femme Ballerine (sans bras), Il Merda (un rasta toxico) et Plissé (un rapeur nain). Après avoir fait le coup de leur vie, chacun semble avoir un plan tout prêt pour profiter du butin, mais une série de mésaventures, de vengeances et de meurtres va suivre où tout le monde va rouler tout le monde, sans pitié.

“Le thème à la base de Brutti e cattivi est l’égalité, explique le réalisateur. Tout le film fonctionne à partir de la règle selon laquelle chaque être humain peut être cynique et sans pitié au-delà des apparences. Brutti e cattivi est une comédie d’action qui rompt avec les schémas et suit un groupe de malchanceux lâches et méchants, habiles et sans scrupules, qui arrivent à mener à bien un vol ingénieux. Et ce n’est pas tout : on les voit dans le film avoir des rapports sexuels, offenser les autres et être offensés, tuer et se faire tuer, dans un tourbillon d’événements en chaîne”.  “Cela dit, précise Gomez, ce n’est pas un film réaliste. C’est un film qui, en maintenant l’équilibre entre le vrai et le vraisemblant, essaie d’atteindre une dimension lyrique et amusante à la fois”.

Brutti e cattivi est une coproduction italo-française de Casanova Multimedia et Rai Cinema, en coproduction avec Mille et Une ProductionsTchin Tchin ProductionReborn Production, Voo et Be Tv, avec la contribution d’Eurimages et du Ministère de la Culture italien, et avec le soutien, entre autres, de la Région Latium et du CNC - Aide aux nouvelles technologies en production. En Italie, il sortira le 19 octobre, avec 01 Distribution

(Traduit de l'italien)

Sarajevo Report
Locarno Report
Midpoint Feature
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss