Glory (2016)
One Step Behind the Seraphim (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
L'Usine de rien (2017)
A Ciambra (2017)
Corps et âme (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

TORONTO 2017 Special Presentations

email print share on facebook share on twitter share on google+

Numéro Une : une femme à l'assaut du pouvoir

par 

- TORONTO 2017: Un film passionnant et féministe dans l'univers des multinationales signé Tonie Marshall et porté par une formidable Emmanuelle Devos

Numéro Une : une femme à l'assaut du pouvoir
Emmanuelle Devos dans Numéro Une

Dans un vaste bureau d'une tour de La Défense, le quartier d'affaires parisien, le comité exécutif d'un grand groupe industriel opérant dans le secteur de l'énergie se réunit. Autour de la table, une dizaine d'hommes et une seule femme. C'est au sujet de ce flagrant déséquilibre des sexes dans les hautes sphères du pouvoir économique que s'est attaquée la cinéaste franco-américaine Tonie Marshall (la seule femme à avoir remporté un César de meilleur réalisateur, en 2000 pour Vénus Beauté) avec Numéro Une [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, un film captivant dévoilé en première mondiale à Toronto, au programme Special Presentations. Car pour une femme du monde occidental contemporain encore dominé par les hommes, aspirer aux plus hautes responsabilités des multinationales équivaut à manifester une périlleuse ambition face au paternalisme, à la misogynie plus ou moins inconsciente, aux petites humiliations, aux pressions, aux chausse-trappes, aux menaces et aux doutes.

"Toute ma vie, j'ai essayé de faire oublier que j'étais une femme. Ça me gêne un peu de jouer la carte féministe". Telle est la première réaction d'Emmanuelle Blachey (l'excellente Emmanuelle Devos), brillante ingénieure arrivée à un poste important chez Theores, quand elle est contactée discrètement, en marge du Women's Forum de Deauville, par Olympe, un très influent réseau de femmes dirigé par Adrienne Postel-Devaux (Francine Bergé) avec Véra (Suzanne Clément). Il faut dire qu'on lui propose un défi de taille : manoeuvrer secrètement afin de prendre la tête, six mois plus tard, du géant de l'énergie Anthea, et devenir ainsi la première femme à diriger un groupe du CAC 40. Un objectif pour lequel elle devra progressivement éclaircir ses motivations profondes ("savoir qui on est, ce qu'on veut et pourquoi on le veut"), surmonter ses fragilités intimes, remettre à plat sa vie d'épouse et de mère, et surtout affronter un puissant adversaire, Beaumel (Richard Berry), l'ancien PDG d'Anthea qui tire toujours les ficelles en coulisses épaulé par le cynique Ronsin (Benjamin Biolay).

S'appuyant sur un scénario très bien documenté et très crédible qu'elle a écrit avec Marion Doussot et avec l'aide de Raphaëlle Bacqué (journaliste du quotidien Le Monde et auteur de nombreux ouvrages politico-économiques), Tonie Marshall réussit, à travers une trajectoire individuelle, à dresser un tableau général particulièrement pertinent de tous les petits et grands obstacles présents dans l'existence des femmes aux travail, de la violence sexiste (appel anonyme : "je vais mettre ma queue dans ta bouche") à la misogynie "bienveillante" enracinée dans le système ("tout ce vous ferez sera observé à la loupe et chaque erreur que vous ferez rejaillira sur vos congénères"). Un état des lieux clinique que la cinéaste imbrique dans une intrigue très riche en informations et en personnages secondaires sur le fonctionnement occulte et potentiellement volcanique du pouvoir économique en France, ses guerres impitoyables pour l'accès aux meilleures places, ses "cadavres" dans les placards, et ses décisions pragmatiques (chantage contre chantage) comme celles que devra prendre le personnage principal du film pour "faire avancer la cause des femmes à chaque fois que c'est possible".

Produit par Tabo Tabo Films et coproduit notamment par les Belges de Versus, Numéro Une sera lancé dans les salles françaises le 11 octobre par Pyramide qui pilote également les ventes internationales.

Lire aussi

Jihlava
San Sebastián Full
Focal Production Value
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss