L'Usine de rien (2017)
The Charmer (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
One Step Behind the Seraphim (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
The Square (2017)
Corps et âme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

CANNES 2002 Compétition

email print share on facebook share on twitter share on google+

A la poursuite d´un `bis´

par 

- Coup de théâtre final pour Le fils des frères Dardenne, Palme d´Or en 1999. Il y a comme un parfum de prix...

A la poursuite d´un `bis´

Jean-Pierre et Luc Dardenne sont en quête de la deuxième Palme d´Or, après celle de 1999 pour Rosetta. Le fils pourrait porter les deux belges dans le cercle restreint des réalisateurs primés deux fois à Cannes (avec Francis Ford Coppola, Shoei Imamura, Emir Kusturica, Bille August).
Réalisé avec le style rigoureux habituel et avec une maîtrise technique renouvelée, le film raconte d´un menuisier responsable d´un centre de réhabilitation pour jeunes ex-détenus qui prend en charge un garçon, condamné pour homicide à l´âge de onze ans, après l´avoir mystérieusement refusé. L´homme commence par lui enseigner le métier et semble même vouloir l´adopter : le dévoilement du terrible secret (les réalisateurs ont demandé aux journalistes de ne pas le révéler) de cet homme, frappé par le destin, changera les perspectives de ce rapport.
Un film sur le pardon, la réconciliation, la découverte de la paternité. Mais les deux réalisateurs refusent les étiquettes : «Chacun est libre de donner l´interprétation qu´il préfère. On a conçu Le fils comme l´histoire de deux individus qui s´attirent et se rencontrent, de deux solitudes qui peuvent parvenir à construire un lien». Les deux cinéastes de Liège ont suivi le protagoniste Olivier (Olivier Gourmet, présent déjà dans les précédents films des Dardenne) caméra à l´épaule, en s´approchant parfois jusqu´à quelques centimètres de sa nuque. «Le dos et la nuque sont les parties les plus vulnérables de notre corps, et Olivier est un homme blessé. Le filmer aurait été un acte de voyeurisme». Le fils est surtout l´histoire d´un père : «L´acharnement du film sur les détails d´un métier, sur les gestes qu´Olivier apprend à Francis, révèle que l´apprentissage du garçon est le développement d´un rapport de paternité».

(Traduit de l'italien)

San Sebastian Report
Jihlava
Focal Production Value
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss